Dieselgate: feu vert préliminaire pour le dernier plan d'indemnisation

Volkswagen a plaidé coupable de fraude et d'obstruction... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Volkswagen a plaidé coupable de fraude et d'obstruction à la justice et accepté de débourser plus de 22 milliards de dollars au total pour satisfaire autorités, clients et concessionnaires mécontents.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SAN FRANCISCO

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a obtenu mardi un feu vert préliminaire de la justice américaine pour un accord d'indemnisation des propriétaires de quelque 78 000 voitures concernées par le scandale des moteurs diesel truqués aux États-Unis.

Le groupe avait annoncé début février qu'il allait verser jusqu'à 1,2 milliard de dollars d'indemnisation aux clients concernés, propriétaires de véhicules à moteur 3 litres portant les marques de ses filiales Audi et Porsche ainsi que des modèles Touareg de Volkswagen. Cela s'ajoutait à d'autres accords conclus précédemment pour indemniser les propriétaires de voitures à moteur 2 litres ou des concessionnaires.

Le juge de San Francisco, Charles Breyer, a validé provisoirement cet accord mardi, avec une nouvelle audience prévue le 11 mai pour statuer sur un feu vert définitif, selon le comité représentant les propriétaires lésés.

Le feu vert concerne aussi un accord séparé passé par l'équipementier automobile allemand Bosch, qui a également accepté début février de verser plus de 300 millions de dollars de dédommagement à des plaignants américains.

«Nous sommes satisfaits que le tribunal ait accordé une approbation préliminaire, ce qui nous rend un peu plus proches de la réalisation des objectifs de l'accord amiable: donner aux consommateurs la vraie valeur de leurs véhicules tout en réparant ou en retirant des routes les véhicules qui polluent illégalement», s'est félicitée Elizabeth Cabrazer, l'avocate à la tête du comité.

Une fois cet accord définitivement approuvé, le groupe Volkswagen aura une solution pour tous les véhicules concernés par le scandale aux États-Unis, où il a plaidé coupable de fraude et d'obstruction à la justice et accepté de débourser plus de 22 milliards de dollars au total pour satisfaire autorités, clients et concessionnaires mécontents.

Les autorités américaines ont également inculpé sept cadres du groupe et ont accusé la direction allemande d'avoir gardé le silence alors qu'elle avait été informée de la supercherie dès l'été 2015.

Le groupe continue de faire face à de nombreuses autres poursuites judiciaires dans le monde.




publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer