La Chine consent un deuxième gros prêt à Volvo

Malgré le déclin des profits, les ventes de... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Malgré le déclin des profits, les ventes de la compagnie Volvo ont progressé, tout comme celles des camions de la marque.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le constructeur automobile suédois Volvo, propriété du Chinois Geely, a annoncé lundi que la Banque chinoise du développement lui avait consenti un prêt de 800 millions de dollars.

Cet emprunt sur huit ans «soutiendra Volvo Car Group dans la poursuite du développement de ses produits et renforcera sa structure capitalistique», a indiqué Volvo dans un communiqué.

Ce prêt est le deuxième de l'institution financière publique chinoise à Volvo. Le premier, de 922 millions d'euros en décembre 2012, avait permis à l'entreprise de rembourser par avance un emprunt à la Banque européenne d'investissement.

Volvo, qui accumule les pertes depuis 2011, mise fortement sur la Chine pour se redresser. Il est en train de démarrer la production dans ses deuxième et troisième usines chinoises, et la Chine est en passe de devenir le premier marché national de la marque, devant les États-Unis où les ventes sont en baisse.

La Banque chinoise de développement est le premier créancier de l'entreprise, qui avait au 30 juin une dette d'environ 9,5 milliards de couronnes (1,06 milliard d'euros) auprès des institutions financières.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer