Les ventes d'autos en hausse aux É-U malgré Sandy

Une usine Chrysler au Michigan.... (PHOTO CARLOS OSORIO, AP)

Agrandir

PHOTO CARLOS OSORIO, AP

Une usine Chrysler au Michigan.

Agence France-Presse
New York

Les constructeurs automobiles américains ont annoncé lundi de bonnes ventes automobiles aux États-Unis au mois de novembre malgré l'ouragan Sandy qui a paralysé le nord-ouest des États-Unis pendant plusieurs jours, et ils se montrent optimistes pour la fin d'année.

«Les ventes de novembre ont été bonnes pour le secteur», a commenté Ken Czubay, responsable des ventes pour Ford.

Chrysler et le numéro un américain General Motors (GM) ont même salué leur «meilleur mois de novembre depuis 2007».

GM a publié une hausse 3% à 186 505 unités de ses ventes, tirées par les petites voitures et les «crossover», des 4x4 montés sur structure de voiture et non de camions comme les SUV, plus lourds et gourmands en carburant.

La performance des marques du groupe a été inégale. L'enseigne haut de gamme Cadillac a enregistré un rebond de 30% à 14 517 véhicules sur un an grâce au succès de nouveaux produits, une performance d'autant plus notable que ses ventes ont été médiocres ces derniers mois.

Buick affiche un bond de 22% tandis que les ventes de Chevrolet ont été inchangées et celles de GMC n'ont augmenté que de 1%.

Chez le numéro deux Ford, les ventes ont augmenté de 6,5% à 177 673 unités mais la marque de luxe Lincoln continue sa descente aux enfers avec une chute de 9% sur un an de ses ventes à seulement 5735 unités.

Ses ventes de voitures ont augmenté de 15%, celles d'utilitaires de 4% et celles de gros 4x4 de 2%.

Chez le constructeur japonais Toyota, troisième du marché américain, les ventes ont bondi de 17% à 161 695 unités.

Le groupe a poursuivi son redressement après deux mauvaises années en 2010 et 2011 quand il avait pâti de rappels à répétition ayant pesé sur sa réputation et de problèmes de logistique à la suite des inondations en Thaïlande et du tremblement de terre au Japon.

Chez Chrysler, filiale de l'italien Fiat, les ventes ont bondi de 14% à 122 565 unités.

Les marques Chrysler, Dodge, Ram et Fiat ont chacune enregistré une progression de leurs ventes mais les gros 4x4 Jeep ont enregistré un repli de 3% sur un an. La petite Fiat 500 continue à se faire une place sur le marché américain et ses ventes ont plus que doublé sur un an.

L'ouragan Sandy qui a frappé les États-Unis le 29 octobre et qui a paralysé le nord de la cote Est pendant plusieurs jours le mois dernier, a entraîné un report de certaines ventes qui avaient été prévues pour octobre sur le restant du mois de novembre, ce qui a donc «aidé à tirer les ventes à la hausse», a constaté Kurt McNeil, l'un des dirigeeants de GM, cité dans le communiqué.

Ce report a toutefois «bénéficié davantage à nos concurrents qui dépendent plus de cette région», a-t-il ajouté.

«Nous nous attendons à un solide mois de décembre (notamment parce que) le secteur continue à se remettre de l'ouragan sur la cote Est», a renchéri Reid Bigland, responsable des ventes chez Chrysler.

«Malgré le risque persistant de se heurter au mur budgétaire, Chrysler est bien positionné pour finir l'année avec des ventes en forte hausse», a-t-il ajouté.

Les autres constructeurs partagent son optimisme pour la fin de l'année.

«Il est clair que le secteur va (finir 2012) dans le haut de nos prévisions annuelles», a poursuivi M. McNeil, qui a averti que la performance de l'an prochain allait dépendre de «comment le Congrès et le Président parviennent à résoudre le problème du mur budgétaire».

Les camps démocrate et républicain ont jusqu'à la fin de l'année pour s'entendre sur la manière de réduire le déficit budgétaire américain sans quoi des réductions budgétaires et des hausses d'impôts automatiques et aveugles auront lieu, menaçant de faire replonger l'économie américaine dans la récession.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer