Automobile: des négos s'amorcent au Canada

Des travailleuses dans une chaine de montage de... (Photo: La Presse)

Agrandir

Photo: La Presse

Des travailleuses dans une chaine de montage de l'usine Chrysler de Windsor.

La Presse Canadienne
Toronto

Le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) demande aux grands constructeurs américains d'investir dans leurs usines canadiennes pour rehausser la sécurité d'emploi de ce côté-ci de la frontière, au moment où les deux parties se préparent pour les négociations qui doivent débuter plus tard cette semaine.

Le président des TCA, Ken Lewenza, estime que de renouveler la technologie dont disposent les usines canadiennes augmenterait leur productivité, améliorerait leurs profits et rendrait les emplois des travailleurs plus stables.

Le syndicat dit espérer éviter une grève qui viendrait freiner la relance dont profitent les constructeurs automobiles depuis la fin de la récession.

M. Lewenza affirme que les syndiqués ont consenti de nombreux sacrifices - y compris en ce qui concerne leurs vacances et les ajustements au coût de la vie - pour donner un coup de pouce aux constructeurs, qui en arrachaient en 2008 et 2009.

Si le syndicat ne s'attend pas à récupérer toutes ces concessions, a dit M. Lewenza, il espère réaliser quelques progrès maintenant que les constructeurs ont renoué avec la rentabilité.

Le syndicat dit toutefois s'opposer farouchement à une rémunération à deux paliers qui verrait les nouveaux employés recevoir des salaires moins généreux.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer