Magna: certains administrateurs moins populaires auprès des actionnaires

En bourse

T.MG
Le fondateur de Magna International Frank Stronach.... (Photo: Frank Gunn, PC)

Agrandir

Photo: Frank Gunn, PC

Le fondateur de Magna International Frank Stronach.

Le fabricant de pièces d'automobiles Magna International (T.MG) a dévoilé mercredi les résultats d'un vote des actionnaires qui laissent croire que plusieurs d'entre eux ne sont pas satisfaits de la performance de trois administrateurs qui ont supervisé une entente controversée pour le rachat des actions de contrôle du fondateur Frank Stronach.

Magna a indiqué par voie de communiqué que ces administrateurs - parmi lesquels le président et ancien premier ministre ontarien Mike Harris - n'avaient obtenu qu'un appui minoritaire, en partie parce qu'une équipe consultative avait recommandé aux investisseurs institutionnels de s'abstenir de voter pour eux lors de l'assemblée annuelle de la compagnie, en mai.

M. Harris n'a obtenu le soutien que de 38% des actionnaires, tout comme deux autres administrateurs ayant été membres du comité spécial constitué pour superviser le rachat d'actions de 863 millions qui a mis un terme à l'organisation du capital social alors en place, qui reposait sur deux catégories d'actions.

Les autres membres de ce comité - Louis Lataif, doyen de l'École de gestion de l'Université de Boston, et Donald Resnick, un comptable de Toronto - ont également reçu 38% des voix.

Les résultats du vote démontrent par ailleurs que M. Stronach a obtenu le soutien de 84% des actionnaires. D'autres administrateurs ont aussi reçu un solide appui.

À la Bourse de Toronto, mercredi après-midi, les actions de Magna International valaient 36,18 $, en baisse de 31 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer