Magna va acheter quatre usines en Europe

Frank Stronach, fondateur de Magna.... (Photo: Mike Cassese  Archives Reuters)

Agrandir

Photo: Mike Cassese Archives Reuters

Frank Stronach, fondateur de Magna.

La fabricant de pièces pour automobile Magna International (T.MG) a annoncé jeudi qu'il ferait l'acquisition de quatre usines européennes fournissant plusieurs constructeurs, parmi lesquels Volkswagen.

La compagnie d'Aurora, en Ontario, n'a pas dévoilé la valeur de la transaction, qui a été complétée par une filiale, Cosma International, avec les actionnaires du groupe technologique BDW.

Deux des usines achetées à BDW sont situées en Allemagne. Une autre se trouve en Pologne, et la quatrième, en Hongrie.

Les clients actuels de BDW incluent Volkswagen, Audi, Porsche, Mercedes-Benz, Ferrari et ZF, entre autres constructeurs.

Magna voit ses affaires reprendre à la suite du creux atteint pendant et après la récession, puisque la demande de véhicules est en train d'augmenter. Ses ventes de véhicules assemblés ont crû de 28% et ses volumes de véhicules assemblés ont grimpé de 55% au cours du troisième trimestre, comparativement à la période équivalente de 2010.

Néanmoins, Cosma se trouve actuellement dans la mire du département de la Justice des États-Unis pour une affaire antitrust au sein de l'industrie de l'équipement pour automobile.

Magna est le plus important fabricant de pièces pour automobile au Canada, et l'un des plus importants dans le monde. L'entreprise fournit essentiellement des pièces automobiles à des constructeurs en Amérique du Nord et en Europe.

À la Bourse de Toronto, jeudi après-midi, les actions de Magna International valaient 35,23$, en hausse de 14 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer