Les ventes de Chrysler en forte hausse, modérée pour GM

Les ventes des constructeurs automobiles américains ont augmenté sur un an en... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Les ventes des constructeurs automobiles américains ont augmenté sur un an en octobre aux États-Unis, fortement pour Chrysler, plus modérément pour Ford et General Motors (GM), les consommateurs cherchant notamment à remplacer leurs véhicules anciens.

Le japonais Toyota continue de son côté à voir baisser ses ventes (-8%), en raison des conséquences du séisme de mars dans l'archipel nippon sur l'approvisionnement, mais améliore ses performances par rapport à septembre.

Pour Jeremy Anwyl, analyste du site spécialisé Edmunds.com, ces gains traduisent une «mini-bulle», les clients ayant retardé leurs achats après la catastrophe nippone en raison de la baisse des stocks et de la hausse des prix l'accompagnant.

Ce rebond participera selon lui aux bons résultats de l'industrie d'ici la fin de l'année même si les niveaux de ventes du secteur restent historiquement bas en raison des difficultés économiques.

«Il y a un nombre croissant de consommateurs pour qui un nouveau véhicule devient une nécessité mais je m'attends à ce que la pente de cette tendance reste modeste», a-t-il ajouté.

Pour Chrysler, avec une hausse de 27% à 114 512 voitures et camions écoulés, il s'agit du meilleur mois d'octobre depuis 2007.

«Dans ce qui se présente comme un nouveau mois de ventes de véhicules solide pour le secteur, nous continuons à faire mieux que les autres», a indiqué le responsable des ventes aux États-Unis, Reid Bigland, cité dans un communiqué.

Toutes les marques du groupe ont profité de cette embellie, les ventes des véhicules Chrysler augmentant de 28%, des Jeep et des Dodge de 25% et des pick-up de la marque Ram de 21%.

Les ventes de GM, le premier constructeur automobile américain, se sont établies de leur côté à 186 895 véhicules, en hausse de seulement 2% sur le mois contre 20% en septembre et 18% en août.

Mais la base de comparaison, le mois d'octobre 2010, «a été un de nos meilleurs mois l'an dernier», a souligné le responsable des ventes du groupe Don Johnson au cours d'une téléconférence.

La progression de la marque Chevrolet (+6% à 131 804 unités) a compensé le recul des ventes de marques GMC (-4,6% à 31 609 unités), Buick (-7% à 11 687 unités) et Cadillac (-11,9% à 11 795 unités).

Les ventes devraient être portées en 2012, comme en 2011, par une «demande de remplacement créée par quatre années de ventes» inférieures aux niveaux habituels, a souligné Don Johnson.

«Nos concessionnaires nous rapportent que les client arrivent avec des véhicules très anciens et ayant beaucoup roulé» et estiment qu'«il est temps de racheter un nouveau véhicule», a confirmé Ken Czubay, responsable des ventes de Ford, au cours d'une téléconférence.

Le constructeur a vendu 167 803 véhicules, une hausse de 6% sur un an.

Les ventes de véhicules légers n'ont progressé que de 0,4% mais les véhicules tout terrain de loisirs ont remporté un franc succès (+38%).

Pour Toyota, les ventes aux États-Unis ont diminué de 8% sur un an, à 134 046 unités, creusées par le recul prononcé de la division Lexus (-14,2%).

Le groupe s'est toutefois félicité des bons résultats de la nouvelle Camry (22 043 unités) et espère qu'avec l'arrivée sur le marché de la nouvelle version de la Yaris, ses ventes de détails «dépasseront (celles) d'il y a un an au quatrième trimestre», a noté le responsable des ventes du groupe aux États-Unis, Bob Carter.

Nissan, qui n'a pas connu les mêmes problèmes d'approvisionnement que son compatriote Toyota, a vu de son côté ses ventes augmenter de 18%, à 82 346 unités.

Au Canada

Toyota Canada a enregistré une hausse de ses ventes, en octobre, à la suite de plusieurs mois d'instabilité dus à une baisse de la production et des stocks provoquée par le séisme dévastateur qui a secoué le Japon en mars.

Le constructeur automobile japonais a annoncé mardi avoir vu ses ventes canadiennes de voitures et camions augmenter de 0,7 % le mois dernier, comparativement à celles d'octobre 2010. Cette hausse faisait suite au recul de 5,2 % subi en septembre.

Les ventes ont été affectées par des problèmes d'approvisionnement depuis le séisme et le tsunami subséquent survenus en mars au Japon, qui ont paralysé la production de véhicules et ont donné lieu à une pénurie de certains modèles.

Chez Honda Canada, les ventes ont chuté de 13 % en octobre, par rapport à la même période il y a un an, à la suite de la glissade de 22 % du mois de septembre. Le fabricant est aux prises avec un problème d'approvisionnement causé par un autre désastre naturel en Asie, soit des inondations en Thaïlande.

D'ailleurs, la production va ralentir dans les six usines nord-américaines de Honda, parmi lesquelles trois se trouvent en Ontario, dans le cadre d'un ralentissement marqué des activités à l'échelle internationale annoncé lundi par le constructeur. À partir de mercredi, la production automobile dans ces six usines atteindra quelque 50 % de ce qui était initialement prévu, le ralentissement devant durer environ une semaine.

Toyota a également annoncé devoir ralentir sa production en raison des inondations.

Par ailleurs, Chrysler a indiqué mardi avoir connu son meilleur mois d'octobre au chapitre des ventes depuis 2002, avec une hausse de 12,4 % par rapport à octobre 2010. La compagnie a vendu 17 049 véhicules, incluant 14 701 camions et 2348 automobiles, soit plus du double des 890 voitures écoulées un an auparavant.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer