Glutenberg bien placé pour tripler de taille d'ici 2020

En produisant une bière sans gluten qui goûte... (Photo Glutenberg)

Agrandir

En produisant une bière sans gluten qui goûte la vraie bière, Glutenberg a connu rapidement du succès sur les marchés d'exportation.

Photo Glutenberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Fort du succès qu'ils obtiennent avec leur blonde en Ontario, les brasseurs de bières sans gluten, Glutenberg, expriment leur confiance de tripler leurs ventes d'ici 2020, à 15 millions.

Depuis 2013, La Presse parle une fois par année avec David Cayer, chef de l'exploitation chez Glutenberg, et, chaque fois, les nouvelles sont bonnes. 

«C'est la folie furieuse, dit cette fois David Cayer. On est dans les LCBO en Ontario depuis un an, avec juste un produit, la blonde. Ils nous attendaient. Ç'a explosé. Ça dépasse nous prévisions. Pour nous, ç'a tout changé. C'est tellement un gros marché, dit-il, plein d'enthousiasme dans la voix. 

Lors de notre première entrevue, en 2013, les actionnaires de contrôle de Glutenberg, David Cayer et Julien Niquet, alors dans la vingtaine, vendaient pour 1,5 million de dollars et employaient 8 personnes. Quatre ans plus tard, ils vont finir l'année avec un chiffre d'affaires de 5 millions et une production annuelle de 15 000 hectolitres. 

«On a de gros projets de croissance. On prévoit faire passer notre chiffre d'affaires à 15 millions d'ici 2020», avance M. Cayer.  

Pour y arriver, le micro-brasseur vient d'embaucher un vice-président Ventes, qui était directeur national chez Red Bull à Toronto. Celui-ci s'adjoindra l'aide de 5 ambassadeurs de marques pour mieux faire connaître leurs produits hors Québec. 

En produisant une bière sans gluten qui goûte la vraie bière, M. Cayer et son associé Niquet ont connu rapidement du succès sur les marchés d'exportation. Aujourd'hui, leurs produits sont distribués dans 23 États américains, en France, en Suède et en Norvège. 

Ce qu'on ne savait pas, c'est que les dynamiques entrepreneurs de Glutenberg ont lancé dans les dernières années deux sociétés soeurs : la compagnie de distribution de bières de microbrasseries Transbroue, en 2013, et le brasseur-distillateur Oshlag, en 2016, dont la vodka houblonnée est vendue dans les succursales de la SAQ. Oshlag fait aussi du brassage de bières en sous-traitance. «Une mine d'or», de confier M. Cayer, sans dévoiler de détails.   

Au total, les trois entreprises emploient 45 personnes et occuperont bientôt 50 000 pieds carrés au 2350, rue Dickson, dans l'arrondissement Mercier/Hochelaga-Maisonneuve.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer