Agences de voyages: Uniktour et Karavaniers unissent leurs forces

Richard Rémy, cofondateur de l'agence les Karavaniers du... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Richard Rémy, cofondateur de l'agence les Karavaniers du Monde.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La fusion de deux grands noms du monde québécois du voyage marque une nouvelle étape dans la consolidation de l'industrie.

Uniktour, une agence montréalaise spécialisée dans les voyages sur mesure, a absorbé Karavaniers, un chef de file dans le domaine des voyages d'aventure. Le chiffre d'affaires d'Uniktour passe ainsi à 16 millions de dollars.

Karavaniers va toutefois conserver son identité, son local, son personnel et son fondateur, Richard Rémy.

«Richard va prendre la direction du département "aventure" et ainsi chapeauter trois marques: Allibert, Terre d'Aventure et Karavaniers», a indiqué le président d'Uniktour, Philippe Bergeron, dans une entrevue téléphonique avec La Presse Affaires.

Avant la fusion, Uniktour distribuait les voyages de l'agence française Terre d'Aventure au Québec. Il s'agit de voyages d'aventure, mais un peu plus faciles et plus confortables que les forfaits de Karavaniers.

Pour sa part, en plus de proposer ses propres forfaits, Karavaniers distribuait au Québec les voyages d'Allibert, une agence française spécialisée dans le trekking.

«Karavaniers va se concentrer sur ce qu'elle fait de mieux, le kayak de mer et les expéditions plus nichées en petits groupes avec des guides québécois, a déclaré M. Bergeron. Ça va rester le joyau des trois.»

Le président d'Uniktour a affirmé qu'il voulait profiter de la croissance du voyage de plein air.

«Nous avons pensé développer notre propre offre, mais les entreprises en place étaient très solides, a-t-il dit. Nous avons opté pour la distribution de produits de Terre d'Aventure. L'aventure représentait alors 10 % de nos activités. Avec Karavaniers, ça représente maintenant 40 %.»

M. Bergeron s'intéressait également à l'expertise de Richard Rémy.

«Nous sommes excessivement complémentaires, a-t-il affirmé. Richard est bien meilleur que moi pour la conception et la création des voyages. C'est un vrai voyageur, alors que je suis plutôt un homme d'affaires.»

Il a fait observer qu'alors que le dollar canadien s'effondrait, Uniktour réussissait à conserver le prix de ses voyages au même niveau grâce à l'utilisation d'instruments financiers.

Richard Rémy a indiqué de son côté qu'il était difficile pour Karavaniers de poursuivre son existence autonome ad vitam aeternam compte tenu des nouvelles réalités du marché: la présence de joueurs locaux émergents, comme Terra Ultima, mais surtout l'apparition des grands joueurs étrangers au Québec.

C'est ainsi qu'en 2011, le géant français Voyageurs du monde, qui exploitait déjà Terre d'Aventure et Nomade Aventure, a pris le contrôle d'Uniktour avec une participation de 51 %. Un an plus tard, Voyageurs du monde prenait le contrôle d'Allibert.

«Dans le marché actuel, je suis content, a déclaré M. Rémy. Et ça me permet de faire ce que j'aime faire, je peux voyager, parler de voyages et garder la signature québécoise de Karavaniers.»

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer