Crise de 2008: les Montréalais ont retardé leur retraite

Sur le même thème

Des milliers de Montréalais ont retardé leurs projets de retraite au lendemain... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Des milliers de Montréalais ont retardé leurs projets de retraite au lendemain de la crise économique de 2008. Un portrait de l'emploi dans la métropole préparé par Montréal en statistiques constate que le nombre de travailleurs de plus de 65 ans a considérablement augmenté depuis trois ans. La crise économique semble avoir surtout touché les hommes à l'âge de la retraite. Avant l'effondrement des marchés, un sur dix occupait toujours un emploi. L'an dernier, c'est un sur cinq qui se trouvait sur le marché du travail. La crise ne semble pas avoir eu le même effet chez les femmes de plus de 65 ans puisque leur proportion en emploi est restée stable, à 7%. Les rangs des 65 ans et plus sur le marché du travail montréalais ont pratiquement triplé depuis le tournant des années 2000, selon les données de Montréal en statistiques. De 9300, les travailleurs qui ont l'âge de la retraite sont désormais plus de 34 500.

Si les 65 ans et plus travaillent de plus en plus tard, les jeunes travailleurs éprouvent davantage de difficulté à entrer sur le marché du travail depuis la crise. La proportion des 15 à 24 ans au travail est passée de 54% à 48% au cours des trois dernières années.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer