Plus de films en anglais disponibles en région au Québec

Auparavant, avec les bobines de 35 millimètres, les... (Photo: Photothèque La Presse)

Agrandir

Photo: Photothèque La Presse

Auparavant, avec les bobines de 35 millimètres, les cinémas situés à l'extérieur de la région de Montréal n'offraient à peu près pas de films en version originale anglaise. Avec la technologie numérique, les propriétaires de cinémas peuvent alterner plus facilement entre les représentations en anglais et en français d'un même film.

Grâce à la technologie numérique, les cinéphiles des régions du Québec incapables de souffrir les films américains doublés en français pourraient être tentés de faire un retour dans les cinémas.

> Suivez Vincent Brousseau-Pouliot sur Twitter

Auparavant, avec les bobines de 35 millimètres, les cinémas situés à l'extérieur de la région de Montréal n'offraient à peu près pas de films en version originale anglaise. Avec la technologie numérique, les propriétaires de cinémas peuvent alterner plus facilement entre les représentations en anglais et en français d'un même film.

Cineplex, le plus important propriétaire de salles au Québec, offre depuis le mois dernier des films en version originale anglaise une fois par semaine (le jeudi soir) dans huit de ses cinémas de la région de Québec, Sherbrooke, Victoriaville et Saint-Jean-sur-Richelieu. Son but? Ramener les cinéphiles en région qui préfèrent attendre la sortie d'un film en DVD pour le voir en version originale anglaise.

«Il y a une clientèle qui veut voir le film en version originale. Nous sommes maintenant capables de l'offrir et nous allons voir s'il y a une demande. Pour l'instant, nous sommes agréablement surpris de la demande, notamment à Victoriaville et à Beauport», dit Daniel Séguin, vice-président de l'exploitation au Québec de Cineplex Divertissement, le plus important exploitant de la province avec 22 complexes et 231 salles. «Nous avons presque terminé notre intégration numérique, dit M. Séguin. Il ne reste plus qu'une salle, au Carrefour Angrignon, où la conversion se fera à la mi-juin.»

De 30% à 45% du box-office en anglais

Traditionnellement, les films américains à grand budget génèrent de 30% à 45% de leurs recettes au Québec en version originale anglaise, selon les données de la firme Cinéac. Parmi les 13 films américains sélectionnés par La Presse qui ont tous généré plus de 3 millions au box-office québécois depuis 2002, les trois les plus vus en version originale anglaise sont Inception (45% des recettes avec la version en anglais, 2010), The Dark Knight (44%, 2008) et Star Wars: Episode 3 The Revenge of the Sith (39%, 2005).

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • La double vie de Christopher Nolan

    Économie

    La double vie de Christopher Nolan

    Avec sa trilogie du Chevalier noir, le réalisateur Christopher Nolan a redonné vie à Batman, permettant au passage à Warner Bros d'engranger de... »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer