L'éditeur Bayard prend une bouchée de Tribal Nova

Un exemple de la collaboration entre PBS Play... (Illustration fournie par l'entreprise)

Agrandir

Illustration fournie par l'entreprise

Un exemple de la collaboration entre PBS Play et Tribal Nova.

(Montréal) L'éditeur français de publications pour enfants Bayard acquiert une participation minoritaire dans Tribal Nova, un concepteur montréalais de contenu numérique pour les 3 à 6 ans. Un investissement chiffré à 1 million de dollars.

Tribal Nova propose aux moins de 12 ans des applications pour téléphones intelligents et tablettes numériques en plus de créer du contenu pour les tableaux interactifs des écoles. C'est toutefois par l'exploitation de sites web destinés aux jeunes d'âge préscolaire que l'entreprise a su faire sa marque, en collaborant notamment avec les diffuseurs PBS aux États-Unis et CBC au Canada.

Investissement stratégique

La boîte montréalaise a également lancé avec Bayard le portail web BayardKids, devenu Bayam, qui s'adresse principalement aux jeunes Français. Selon Guillaume Aniorté, cofondateur et coprésident de Tribal Nova, l'investissement annoncé aujourd'hui permettra maintenant de «resserrer les liens» entre les deux entreprises.

«Ce n'est pas tout simplement un investissement d'un million que Bayard fait. Il y a aussi là la vision d'un investissement stratégique et d'une capacité de développer un ensemble de produits sur des marchés porteurs», a-t-il ajouté en entrevue téléphonique avec La Presse Affaires.

Bayard et Tribal Nova lanceront prochainement un site web à l'attention du marché européen. Basé sur le modèle qui a fait le succès de Tribal Nova en Amérique du Nord et en France, le site proposera aux jeunes de 3 à 6 ans des activités ludoéducatives et interactives pour préparer leur entrée à l'école.

«L'accompagnement parascolaire est un secteur dans lequel on voit une grande demande, explique Pascal Ruffenach, directeur de Bayard Jeunesse. Une demande que l'on sent de la Corée, jusqu'en France en passant par les États-Unis et le Canada.»

Rentable depuis deux ans

Une demande qui se monnaye bien aussi, puisque pour accéder aux sites web développés par Tribal Nova, un parent doit acheter un abonnement mensuel. La stratégie a d'ailleurs permis à la boîte montréalaise fondée en 2004 par Guillaume Aniorté et Pierre Le Lann d'être rentable depuis deux ans.

Fort de ce modèle d'affaires rentable, Bayard et Tribal Nova comptent également s'attaquer au marché des écoles américaines. «Les écoles sont à un tournant aujourd'hui, explique Guillaume Aniorté. Elles n'utilisent plus les CD-Rom et se tournent vers des produits en ligne.»

Applications pour téléphones intelligents et tablettes, livres numériques et sites web: les deux partenaires d'affaires envisagent une gamme de solutions numériques pour répondre aux besoins des écoles de demain. Des vecteurs d'édition que souhaite d'ailleurs utiliser davantage Bayard. «Avec le numérique, on sent qu'on est capables d'investir dans une relation éducative avec les écrans sans passer par des montants démentiels comme en télévision», explique Pascal Ruffenach.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer