Meubles Vaillancourt lutte pour sa survie

M.D.Vaillancourt Distribution doit lutter pour sa survie.

L'entreprise de Laval s'est placée sous la protection de la Loi sur la faillite le 19 septembre, selon ce que rapporte le journal Les Affaires.

Vaillancourt existe depuis 52 ans. Au fil des années, trois générations de Vaillancourt ont travaillé dans la compagnie. Les dirigeants n'ont pas l'intention de fermer les portes. L'objectif est de restructurer les activités pour pouvoir demeurer en affaires.

L'entreprise familiale fait face à des créances impayées de près de

2,9 M$, dont 1,7 M$ aux créanciers garantis, selon Les Affaires. Au nombre des créanciers garantis figurent Denis, Serge et Paul Vaillancourt, pour un total de 450 000 $.

L'entreprise a été rachetée des six frères Vaillancourt, le 1er novembre

2005 par Paul Vaillancourt (un des frères) et ses enfants.

Cette année-là, la PME a enregistré une perte de 540 000 $. La perte a été ramenée à 116 000 $ dès 2006. Mais les pressions de prêteurs, dont GE Financement, auraient contraint l'entreprise à une restructuration plus rapide.

Le plan de restructuration prévoit, d'ici la fin janvier, la fermeture de son magasin de Montréal (5860, boul. Métropolitain Est) et de son centre de liquidation de Laval (3100, boulevard Le Corbusier).

L'entreprise ne conservera que son magasin du 2400, boulevard Le Corbusier, à Laval, et rehaussera ses collections afin de se concentrer sur le milieu et haut de gamme. Il y aura aussi une plus grande place pour les designers québécois, précise le journal Les Affaires.

Pour expliquer les difficultés, Vaillancourt pointe le doigt surtout vers une transformation plus importante: le transfert des activités de fabrication de meubles en Asie. Les meubles sont maintenant vendus meilleur marché.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer