Taux d'intérêt trompeur: Mazda condamné

L'enquête a permis de révéler que Mazda avait... (La Presse Bloomberg)

Agrandir

L'enquête a permis de révéler que Mazda avait publié en 2013 des publicités où elle laissait miroiter des offres de financement à 0%, qui ne tenaient pas compte du rabais consenti aux acheteurs qui souhaitent payer comptant.

La Presse Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Litiges économiques

Litiges économiques

Ne manquez rien de notre dossier sur les crimes économiques »

Mazda Canada plaidé coupable à six chefs d'accusations pour avoir fait miroiter un taux de financement à l'achat trompeur, a annoncé hier l'Office de la protection du consommateur (OPC).

Le fabricant a été condamné à payer des amendes de 125 328$.

L'enquête de l'organisme a permis de révéler que Mazda avait publié en 2013 des publicités où elle laissait miroiter des offres de financement à 0%, qui ne tenaient pas compte du rabais consenti aux acheteurs qui souhaitent payer comptant.

«Si vous je vous vends un véhicule 15 000$ à 0% d'intérêts, mais que je vous le vends 10 000$ si vous me le payez comptant, ce n'est pas un véritable 0%», a illustré en entrevue Charles Tanguay, porte-parole de l'OPC.

Mazda est le cinquième constructeur à reconnaître sa culpabilité à une telle infraction à la Loi sur la protection du consommateur depuis 2014, après Kia, Subaru, Nissan et Toyota.

Les amendes réclamées dépassent 1,5 million. Notons que cette procédure de l'OPC ne constitue pas un recours collectif, donc aucun dédommagement n'est prévu pour les consommateurs lésés.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer