Amende de l'AMF: la gymnastique illégale de Nemex

Dossiers  »

Litiges économiques

Litiges économiques

Ne manquez rien de notre dossier sur les crimes économiques »

Karl Talbot, dont l'entreprise vendait des appareils de musculation sous le nom... (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Agrandir

Photo Patrice Laroche, Le Soleil

Hélène Baril

Karl Talbot, dont l'entreprise vendait des appareils de musculation sous le nom de One Gym et de Ultimate Voice Builder, a été épinglé par l'Autorité des marchés financiers (AMF) qui l'accuse d'avoir exercé illégalement des activités de courtage et de placement.

Le président du Réseau Nemex, de Québec, fait face à 107 chefs d'accusation et des amendes de 1,7 million de dollars. Cinq autres personnes associées à ces activités sont aussi accusées par l'AMF et font face à 18 chefs d'accusation et à des amendes totales de 198 000$. Il s'agit de Guy Normandin, Jean Boivin, André Jacques, Dennis Nadeau et Richard Lemay.

Un groupe de 39 investisseurs qui ont cru à Karl Talbot et à son entreprise auraient perdu un peu plus de 1 million de dollars.

Toujours à Québec, l'homme d'affaires avait aussi lancé avec d'autres associés un logiciel de gymnastique pour le cerveau qui promettait de prévenir la maladie d'Alzheimer.

Réseau Nemex, qui se présentait comme une société de recherche-développement, a cessé ses activités en 2008.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer