Les sociétés d'État sous la loupe

Dossiers  »

Le Budget 2013 de Nicolas Marceau

Le Budget 2013 de Nicolas Marceau

Consultez notre section spéciale sur le budget 2013 du gouvernement du Québec, déposé par le ministre des Finances Nicolas Marceau. »

Le gouvernement donne le pouvoir au vérificateur général (VG) d'enquêter de... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Photo Martin Chamberland, La Presse

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Le gouvernement donne le pouvoir au vérificateur général (VG) d'enquêter de façon plus pointue sur ses sociétés d'État à vocation commerciale, mais ce nouveau mandat ne s'appliquera pas à la Caisse de dépôt dirigée par Michael Sabia.

«Le vérificateur général du Québec pourra désormais effectuer une vérification d'optimisation des ressources dans les entreprises du gouvernement et leurs filiales. Il pourra ainsi s'assurer que les sociétés d'État gèrent plus rigoureusement les ressources qui appartiennent à tous les Québécois», a annoncé le ministre des Finances.

Il est question des sociétés comme la Société des alcools du Québec, Hydro-Québec, Loto-Québec, Investissement Québec et bientôt la Banque de développement économique du Québec. Au ministère des Finances, on explique l'exclusion de la Caisse de dépôt par son statut de fiduciaire des sommes de ses clients.

La vérification d'optimisation des ressources est le type de vérification le plus poussé que peut effectuer le VG. Actuellement, il ne peut le faire sans avoir obtenu l'autorisation du conseil d'administration des sociétés. Le VG s'assure toutefois de la conformité des états financiers de la plupart des sociétés d'État, y compris ceux de la Caisse de dépôt.

Le budget prévoit aussi une augmentation de la contribution des sociétés d'État au Trésor public par des gains d'efficience, ce qui ajoutera 290 millions aux revenus en 2013-2014 et 330 millions l'année suivante.

Le gros de l'effort viendra d'Hydro-Québec, qui devra réduire son effectif par attrition de 2000 personnes d'ici la fin de 2013, pour des économies annuelles de 225 millions. Le cadre réglementaire sera modifié pour qu'Hydro-Québec n'ait pas à partager ces économies avec les consommateurs. HQ employait 22 500 personnes au début de 2012.

Du côté de Loto-Québec, le gouvernement envoie le message qu'elle ne s'opposera pas à une mise en marché plus dynamique des casinos. De nouvelles machines de loterie vidéo plus performantes contribueront aussi à la hausse des revenus de 50 millions, en 2013-2014, et de 90 millions, en 2014-2015.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer