Mariage à trois pour Fraser Milner Casgrain

Dossiers  »

Affaires juridiques

Affaires juridiques

Les grands et petites causes liées au monde de l'économie »

Le cabinet d'avocats canadien Fraser Milner Casgrain (FMC) fusionnera avec deux... (Photo fournie par photos.com)

Agrandir

Photo fournie par photos.com

Le cabinet d'avocats canadien Fraser Milner Casgrain (FMC) fusionnera avec deux autres firmes internationales pour former un groupe juridique de 2500 avocats qui sera parmi les 10 plus grands au monde.

FMC (500 avocats, dont plus de 90 à Montréal), la firme américano-britannique SNR Denton (1250 avocats) et la firme européenne Salans (750 avocats) annonceront mardi prochain la naissance d'un regroupement appelé Dentons, a confirmé hier Claude Morency, associé-directeur de FMC à Montréal.

«C'est une réponse aux besoins et à la demande de clientèle», a expliqué M. Morency dans un entretien avec La Presse Affaires, peu après que la nouvelle de la fusion a été éventée par des publications spécialisées au Royaume-Uni. Selon M. Morency, plusieurs clients canadiens de FMC cherchent à se positionner à l'étranger, tandis que de plusieurs clients étrangers veulent se positionner au Canada. Or, FMC n'avait aucun bureau à l'étranger. «Dans notre vision stratégique, cela s'imposait comme une évidence [d'avoir des bureaux officiels à l'international].»

Entre autres spécialisé dans l'énergie, les ressources naturelles et les infrastructures, FMC cherchait des partenaires compatibles en matière de domaine de pratique, souligne M. Morency. SNR Denton, par exemple, est très présent au Moyen-Orient dans le secteur de l'énergie.

La nouvelle entité comptera 79 bureaux dans 52 pays, que ce soit en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique ou en Asie. C'est Elliott Portnoy, actuellement chef de la direction de SNR Denton, qui prendra les rênes du groupe intégré, avec l'appui d'un conseil d'administration international.

Mais le regroupement ne sera pas ancré dans un pays en particulier, insiste Claude Morency. Il n'est pas question de prise de contrôle, assure-t-il. «C'est un cabinet polycentrique qui ne sera ni américain, ni britannique, ni européen.»

FMC conservera son autonomie sur le marché canadien, «mais l'objectif est de fonctionner comme un seul cabinet mondial», dit M. Morency. Le cabinet s'affichera sous le nom Dentons, mais, «pendant une période, le nom des trois cabinets d'origine va figurer dans notre identité visuelle», précise M. Morency.

Les trois partenaires discutaient de façon sérieuse depuis sept ou mois, selon Claude Morency. Les associés des trois cabinets devront voter pour approuver la fusion. Elle pourrait entrer en vigueur au premier trimestre de 2013.

Les premières racines de FMC remontent à 1839 à Toronto. La structure moderne de FMC est née en 2000 avec la fusion de Fraser Milner, actif au Canada anglais, et du cabinet montréalais Byers Casgrain.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer