Luc Dastous: un patron pas comme les autres

«Je crois que mon rôle est d'ouvrir le... (Photo Yanick Poisson, La Tribune)

Agrandir

«Je crois que mon rôle est d'ouvrir le sentier et de convaincre les autres de me suivre», dit Luc Dastous, directeur général du Carrefour Jeunesse-Emploi Arthabaska.

Photo Yanick Poisson, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Créatifs, motivants, passionnés: certains patrons ont l'étoffe des grands. La Presse a lancé un appel à tous pour découvrir des dirigeants allumés et appréciés.

Luc Dastous est engagé dans sa communauté. Il a travaillé à la Maison des jeunes, a été administrateur puis président de Place aux jeunes du Québec, membre du conseil d'administration du Centre local de développement de L'Érable, coprésident du Forum jeunesse de la région Centre-du-Québec... Depuis 2001, il est également directeur général du Carrefour Jeunesse-Emploi (CJE) Arthabaska.

«Je me suis toujours vu comme un entrepreneur. Je suis un gars d'action, de terrain. Je crois que mon rôle est d'ouvrir le sentier et de convaincre les autres de me suivre», lance-t-il d'emblée. Quinze employés marchent aujourd'hui dans ses pas.

En santé

Sous la direction de Luc Dastous, le CJE a instauré les congés qualité de vie. Ceux-ci permettent aux employés de faire le «travail buissonnier», le temps d'aller jouer au golf, de magasiner ou simplement de se reposer. «Ces congés sont planifiés, ce qui réduit du même coup les journées de maladie et évitent aux employés de mentir pour prendre congé», explique le patron.

Cinq jours de congé parental (pour la fièvre du petit ou le manque de gardienne, notamment) sont en plus offerts aux parents de l'équipe. Luc Dastous encourage également ses collègues à bouger. Tous les membres de l'équipe bénéficient d'un remboursement de 50% pour leurs activités sportives. «Certains se sont inscrits au même cours, alors ça renforce aussi l'esprit d'équipe.» Les anniversaires, les partys de Noël et d'été et les autres sorties s'occupent du reste.

Un dialogue constant

Le directeur laisse de la latitude et de l'autonomie à ses employés. Ça ne l'empêche de discuter régulièrement avec eux. «Le dialogue est essentiel parce que je ne peux pas deviner ce qu'ils veulent», dit-il. Chaque semaine, un des points à l'ordre du jour de la réunion est d'ailleurs «Comment ça va?». Une occasion de plus pour les membres de l'équipe d'échanger.

«Deux fois par année, je fais aussi ce que j'appelle la grande tournée, où je rencontre chaque personne individuellement, souligne Luc Dastous. Je veux connaître les aspirations de tous pour les aider à grandir, même si c'est à l'extérieur de notre organisation. C'est important d'avoir les bonnes personnes aux bonnes places.»

Paroles d'employée

Luc est un patron extraordinaire, car il exerce un leadership positif sur son équipe. Il aime les projets, alors il n'hésite pas à tout mettre en oeuvre pour que son offre de service soit variée et se démarque des autres. Il sait aussi faire confiance aux agents de projets qui travaillent avec lui. Il connaît son équipe et l'appuie afin qu'elle s'épanouisse. Lorsque j'ai eu envie de relever de nouveaux défis, je n'ai pas eu à lui dire. Il a amené lui-même le sujet et nous avons étudié nos options. Au final, une occasion s'est présentée dans une autre organisation et il m'a soutenue dans ma décision.

- Marie-Ève Morin, ancienne agente de migration, Place aux jeunes - Desjardins

L'avis d'une experte

M. Dastous semble miser sur la confiance et la considération pour favoriser l'épanouissement de ses proches collaborateurs! À travers ses différentes initiatives, je perçois qu'il vise à favoriser un équilibre de vie, notamment par la conciliation travail-vie personnelle. Cette souplesse constitue un facteur d'attraction et de fidélisation d'une valeur inestimable. Il démontre également de la considération pour chaque personne à travers différents mécanismes: ses «comment ça va?», ses «grandes tournées», ou les nombreuses occasions qu'il prend soin de souligner. L'épanouissement des individus semble un incontournable pour lui. Sur la base de son parcours et de ses propos, on peut supposer que cela inclut non seulement le soutien qu'il leur offre quant à leur cheminement de carrière, mais aussi, le développement de nouvelles compétences ou des mesures facilitant l'accomplissement de l'individu que ce soit dans le cadre de son travail, ou dans d'autres dimensions de sa vie.

- Manon Cléroux, consultante, coach et formatrice, Réseau DOF

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer