Relancer son équipe pour la rentrée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pour redémarrer en force, plusieurs gestionnaires sentent le... (Photo Simon Dwason, archives Bloomberg)

Agrandir

Photo Simon Dwason, archives Bloomberg

Pour redémarrer en force, plusieurs gestionnaires sentent le besoin de réunir leur équipe lorsque le mois de septembre se pointe le bout du nez.

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

Des défis, les entrepreneurs et les gestionnaires en rencontrent tous les jours. La Presse vous propose une série d'articles présentant des difficultés et des solutions inspirantes adoptées par des gens sur le terrain. Cette semaine: comment ramener son équipe sur le chemin de la productivité après la période estivale?

Vous trouvez qu'au retour des vacances, les membres de votre équipe ne donnent pas instantanément leur pleine mesure? Plusieurs racontent leurs anecdotes de camping autour de la machine à café? Vous trouverez peut-être rassurant de regarder ce qui se passe chez nos cousins français. D'après un sondage réalisé l'an dernier par l'entreprise de recrutement Robert Half auprès de responsables des ressources humaines, 70% des Français prennent d'un à quatre jours au retour des vacances avant de se replonger dans leurs activités professionnelles. Une minorité (6%) a même besoin d'une semaine ou plus. Seulement 24% se replongent directement dans leur travail.

Au cabinet en assurance de dommages la turquoise, Lise Lévesque, directrice aux ventes, services aux particuliers, raconte que lorsqu'un membre de son équipe de courtiers revient de vacances, il recommence à travailler comme d'habitude.

«Il n'a pas de retard à rattraper, précise-t-elle. Pendant son absence, on a répondu à ses appels, à ses courriels et à son courrier. S'il avait tout ce travail à rattraper, il voudrait retourner en vacances aussitôt! Nous voulons des employés heureux. Si nous voyons des irritants, nous travaillons à les éliminer.»

L'entreprise a beaucoup investi pour améliorer son efficience au cours des dernières années. Un maximum de 20% des courtiers est en vacances en même temps, et des courtiers flottants donnent un coup de main important pendant la période estivale.

Réunir ses troupes

Pour redémarrer en force, plusieurs gestionnaires sentent le besoin de réunir leur équipe lorsque le mois de septembre se pointe le bout du nez.

«Les rituels sont recommandés pour la cohésion de l'équipe, et il est bon que le gestionnaire marque certains moments de l'année, comme la rentrée», affirme Julie Carignan, associée principale chez SPB Psychologie organisationnelle.

Certains opteront pour une petite réunion au retour des vacances pour recentrer les employés sur leurs objectifs.

«L'énergie est souvent dispersée à ce moment-là, et les gens ont envie de se rassembler, remarque Mme Carignan. Le retour de vacances peut être un bon moment pour faire le point et regarder le chemin qu'il reste à faire d'ici la fin de l'année financière.»

D'autres organiseront une activité sociale.

Lise Lévesque prévoit à la fin de chaque été un 5 à 7 avec son équipe. «Nous organisons des jeux, des tirages, explique-t-elle. Ça nous permet de socialiser dans un autre contexte que le travail. C'est convivial, et les employés apprécient.»

Toutefois, ayez une petite pensée pour les parents d'enfants d'âge scolaire.

«Évitez la semaine de la rentrée pour organiser des événements à l'extérieur des heures habituelles de travail, conseille Mme Carignan. Pour les parents de jeunes enfants, cette semaine est importante. Les convier à une activité en soirée, par exemple, risque de causer des tensions familiales et de les forcer à faire des choix difficiles.»

Si vous souhaitez vraiment organiser une activité au cours de la semaine de la rentrée scolaire, c'est plus facile de la tenir le midi.

Socialiser

Attendez-vous comme gestionnaire à voir vos employés se raconter leurs vacances à leur retour. Pour Lise Lévesque, ce n'est pas un problème.

«Tant que le travailse fait, précise-t-elle. C'est important chez nous de travailler dans le plaisir, de se dire bonjour et bonsoir chaque jour, de se souhaiter bonnes vacances et de s'informer au retour.»

«C'est important aussi pour le gestionnaire de savoir dans quel état d'esprit se trouve son employé au retour, affirme Julie Carignan. Soyez authentique, toutefois. S'informer des vacances de son employé sans écouter sa réponse peut causer plus de tort que de bien.»

Si le ciel vous est tombé sur la tête

Aucun travailleur ne souhaite rentrer de vacances en se faisant bousculer.

«Un bon gestionnaire laisse le temps à son employé de revenir, d'aller aux nouvelles et d'établir ses priorités avant de lui demander quoi que ce soit», explique Julie Carignan.

Excepté en situation de force majeure. Comme le départ d'un pilier de l'entreprise, la perte d'un client majeur, une fusion ou une acquisition. Il faut éviter qu'un employé apprenne la nouvelle importante dans les corridors à son retour.

«Le gestionnaire doit alors dire à l'employé que quelque chose de majeur est arrivé pendant ses vacances et qu'il souhaite le rencontrer pour le mettre au courant dès son arrivée. Ainsi, le besoin de l'employé d'être informé sera respecté.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer