Au boulot à vélo plutôt qu'en auto!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Des défis, les entrepreneurs et les gestionnaires en rencontrent tous les... (Photo André Pichette, La PRESSE)

Agrandir

Photo André Pichette, La PRESSE

Des défis, les entrepreneurs et les gestionnaires en rencontrent tous les jours. La Presse vous propose une série d'articles présentant des difficultés et des solutions inspirantes adoptées par des gens sur le terrain. Cette semaine : comment favoriser le transport actif des employés?

Que ce soit pour aider vos employés à adopter de saines habitudes de vie, pour réduire l'empreinte carbone de votre entreprise, pour éviter d'agrandir le stationnement ou pour toutes ces raisons, plusieurs employeurs souhaiteraient diminuer l'utilisation de la voiture pour les déplacements maison-boulot. Voici quelques suggestions pour encourager vos employés à adopter le transport actif.

Stationnement pour vélos sécuritaire

«C'est la base, mais plusieurs entreprises n'y portent pas trop attention parce qu'elles se disent que les places pour stationner les vélos affluent. Toutefois, ces places ne sont pas nécessairement sécuritaires», affirme Annick St-Denis, directrice au transport actif chez Vélo Québec.

Le Cirque du Soleil a installé ses 200 espaces pour stationner les vélos près de l'entrée des employés, devant un mur vitré.

«C'est important de prévoir des endroits relativement sécuritaires pour stationner les vélos parce que la peur du vol décourage plusieurs personnes de venir au travail à vélo», croit Marie Trottier, directrice principale des services mobiliers au Cirque du Soleil.

C'est aussi important en milieu rural et dans les petites organisations. Par exemple, la MRC de Lotbinière compte 25 employés, dont quatre utilisent souvent leur vélo pour se rendre au travail même s'ils doivent parcourir plusieurs kilomètres.

«L'employeur a acheté un petit support à vélos», indique Marie-France St-Laurent, ethnologue, agente de développement culturel à la MRC de Lotbinière.

«Si vous optez pour le stationnement intérieur, il faut que l'accès soit facile et sécuritaire pour les cyclistes en créant par exemple un espace réservé bien marqué sur le sol», conseille Annick St-Denis.

Mise au point des vélos

Qui n'a pas envie d'obtenir une mise au point gratuite de son vélo par un mécanicien au printemps? Plusieurs employeurs l'offrent à leurs employés.

Au Cirque du Soleil, cette pratique est particulièrement populaire.

«C'est un événement rassembleur, il y a toujours un bon taux de participation», remarque Jean-François Michaud, conseiller principal en responsabilité sociale au Cirque du Soleil.

«Je crois que cette activité a été particulièrement efficace pour convaincre des gens qui avaient de vieux vélos de les remettre en ordre et de commencer à les utiliser», affirme Marie Trottier.

«Comme les employés viendront à vélo cette journée-là, cela leur permettra aussi de tenter l'expérience du transport à vélo, souligne Annick St-Denis. Aussi, il peut être intéressant que l'employeur laisse toujours à la disposition des employés une trousse d'outils ou, au moins, une pompe à vélo.»

Douche, vestiaire et politique vestimentaire

Les adeptes de la performance ainsi que tous les autres cyclistes en temps de canicule seront bien heureux de pouvoir prendre une douche après leur promenade à vélo avant d'enfiler leurs vêtements de travail.

À la MRC de Lotbinière, une section de la toilette des hommes a été transformée en douche.

«C'est utile aussi pour les employés qui font du jogging le midi», indique Mme St-Laurent. Pour Jean-François Michaud , la politique vestimentaire décontractée du Cirque du Soleil favorise aussi le déplacement actif.

«Si c'est possible pour l'employeur, adopter une politique vestimentaire un peu plus décontractée, du moins l'été, facilite le transport à vélo», croit Annick St-Denis.

Vélos en libre-service et transport en commun

Les employeurs peuvent opter pour les clés BIXI multiusagers pour les déplacements des employés sur les heures de travail.

Un rabais de 20% est aussi offert aux entreprises qui achètent un minimum de 35 abonnements annuels BIXI.

Certaines entreprises ont leur propre parc de vélos en libre-service disponibles sur les heures de travail, comme le Cirque du Soleil.

Transport en commun l'hiver et vélo le reste de l'année, voilà une formule i ntéressante pour plusieurs travailleurs. Certains employeurs assument une partie du coût de la carte mensuelle de transport en commun. Au Cirque du Soleil, c'est 50%, à condition que l'employé l'utilise au moins 70% du temps pour se rendre au travail.

Valorisation

Enfin, l'employeur peut valoriser les employés qui sont les plus fidèles au transport actif. «Par exemple, on peut faire de petits portraits d'eux sur l'intranet», affirme Annick St-Denis.

On peut ainsi permettre à ces employés de raconter pourquoi ils demeurent motivés à sauter sur leur vélo pour se rendre au boulot.

Pour Marie-France St-Laurent et ses collègues, c'est pour arriver à s'entraîner régulièrement sans avoir à sacrifier leurs soirées auprès de leurs jeunes enfants.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer