Sooraya Balgobin, adjointe juridique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sooraya Balgobin est adjointe juridique chez Belron Canada depuis qu'elle a... (Photo fournie par Sooraya Balgobin)

Agrandir

Photo fournie par Sooraya Balgobin

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

Sooraya Balgobin est adjointe juridique chez Belron Canada depuis qu'elle a terminé ses études, il y a un an.

Pourquoi avez-vous choisi cette profession?

«J'ai toujours été intéressée par le monde juridique et lorsque je suis arrivée au Canada en 2011 - je suis originaire de l'île Maurice -, j'ai pu m'y diriger.»

En quoi consiste votre travail?

«Je suis dans le département juridique de l'entreprise Belron Canada et je relève du chef du contentieux. Je réalise des tâches administratives reliées au monde juridique comme la rédaction de documents légaux: contrats, ententes, lettres, etc.»

Qu'avez-vous fait comme études?

«Une attestation d'études collégiales en techniques de bureau, spécialisation juridique, au Collège O'Sullivan.»

Quel a été votre cheminement professionnel?

«J'ai fait mon stage dans un cabinet d'avocats et, par la suite, j'ai eu une offre pour travailler chez Belron Canada.»

Décrivez une journée typique de travail.

«Je travaille de 8 h 30 à 16 h 30. Le matin, je commence par vérifier mes courriels et ouvrir le courrier où je trouve souvent des factures à enregistrer dans le système et à faire approuver par le chef du contentieux. Ensuite, je fais de la rédaction et de la transcription. Je prépare aussi des documents pour des présentations.»

Quel est votre plus grand défi?

«Le rendement. Je dois être capable de gérer les priorités. Je suis la seule adjointe pour trois avocats, et les tâches doivent être bien réalisées dans les meilleurs délais.»

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

«Le monde juridique est très vaste, et il y a toujours des nouveautés. Il n'y a pas deux journées pareilles.»

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre profession?

«Il y a des possibilités d'avancement. Si je montre que j'ai les capacités, je peux apprendre davantage et devenir parajuriste, par exemple.»

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

«Être très soucieux des détails pour éviter le plus possible d'erreurs. Il faut aussi aimer le monde juridique.»

*

Salaire horaire médian au Québec (2010-2012): entre 18 et 20$

Perspectives professionnelles (2012-2016): Acceptables

Taux de chômage en 2011: Faible

Demande de main-d'oeuvre (2011-2016): Faible

Source: Emploi-Québec, Information sur le marché du travail

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer