• Accueil > 
  • Affaires > 
  • CV > 
  • Santé > 
  • Sabrina Gravel, infirmière assistante pour les groupes de médecine de famille

Sabrina Gravel, infirmière assistante pour les groupes de médecine de famille

Sabrina Gravel, 29 ans, est infirmière assistante pour... (PHOTO JESSICA GARNEAU, LA TRIBUNE)

Agrandir

Sabrina Gravel, 29 ans, est infirmière assistante pour les groupes de médecine de famille au CIUSS de l'Estrie-CHUS.

PHOTO JESSICA GARNEAU, LA TRIBUNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie Lambert-Chan

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Je désirais travailler auprès du public, dans un domaine où la routine n'existe pas et où les occasions de carrière sont multiples.

En quoi consiste votre travail ?

Je veille à ce que les 25 infirmières des 8 groupes de médecine de famille (GMF) du CIUSS de l'Estrie-CHUS soient utilisées à leur plein potentiel. Pour m'en assurer, je fais le pont entre les médecins, les infirmières et les gestionnaires des GMF. On imagine des façons de faire pour que tous les patients soient vus le plus rapidement possible tout en ayant accès aux meilleurs soins. Par exemple, pourrait-on confier le suivi des bébés aux infirmières - qui sont habilitées à le faire ? C'est le genre de problématique qui m'occupe.

Qu'avez-vous fait comme études ?

J'ai terminé le programme DEC-BAC en soins infirmiers au Cégep de Sherbrooke et à l'Université de Sherbrooke.

Quel a été votre cheminement professionnel ?

J'ai travaillé en CHSLD auprès d'une clientèle souffrant d'alzheimer et de leur famille. Par la suite, j'ai été infirmière aux urgences avant d'être embauchée dans un GMF. J'ai également fait du tutorat en sciences biologiques à l'Université de Sherbrooke. Depuis février, j'occupe le poste d'infirmière assistante au supérieur immédiat pour les GMF. J'anime aussi la Communauté virtuelle de pratique des infirmières GMF.

Décrivez une journée typique de travail.

Mon horaire est de 8 h 30 à 16 h 30. Comme mon rôle en est un de soutien, je suis en communication constante avec mes collègues par courriel ou par téléphone. Une bonne partie de ma journée se déroule donc derrière mon bureau. Cela dit, je vais sur le terrain pour des réunions de groupe de travail, ou encore pour rencontrer les infirmières dans leur clinique.

Quel est votre plus grand défi ?

Développer le plein potentiel des infirmières selon les réalités de chaque GMF. Par exemple, certains font de l'obstétrique, d'autres pas. Cela exige une grande capacité d'adaptation.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail ?

Avoir l'impression de contribuer au développement de la profession infirmière et d'améliorer l'accessibilité aux soins. J'aime aussi les liens de collaboration entre les médecins, les infirmières, les gestionnaires et les autres professionnels de la santé.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier ?

Ils ne connaissent pas l'étendue de la pratique des infirmières et que celles-ci peuvent accomplir plusieurs choses sans que le médecin ait à intervenir. Je pense entre autres à la première visite de grossesse à 12 semaines, ainsi qu'à l'administration des vaccins.

Quelles sont les qualités et les aptitudes requises ?

Une bonne capacité d'adaptation, du leadership, de l'autonomie, une grande curiosité intellectuelle et un goût pour l'innovation.

***

Salaire annuel moyen d'une infirmière clinicienne (baccalauréat) : 42 400 à 80 900 $*

*Le salaire est basé sur l'échelle salariale en vigueur le 1er avril 2014 et ne tient pas compte des ajustements relatifs aux différentes primes reliées aux fonctions.

Source : OIIQ




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer