Un secteur dynamique en évolution

Le service des ressources humaines (RH) gère plusieurs éléments essentiels au... (ILLUSTRATION DANIEL RIOPEL)

Agrandir

ILLUSTRATION DANIEL RIOPEL

Iris Gagnon-Paradis, collaboration spéciale
La Presse

Le service des ressources humaines (RH) gère plusieurs éléments essentiels au sein d'une entreprise: le service de paie et le recrutement de personnel, mais aussi la santé et la sécurité, la formation continue, sans compter la mise au point de stratégies de rétention et d'attraction du personnel.

Le nombre d'emplois liés aux RH est en hausse au Québec. Il y a 10 ans, 0,9 travailleur sur 10 était en emploi dans ce secteur; ils sont 1 sur 10 aujourd'hui, selon l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréées (OCRHA). Les perspectives d'emploi, en général, sont intéressantes, avec un taux de placement favorable et un taux de chômage assez bas, ajoute Florent Francoeur, PDG de l'OCRHA.

«Il y a plusieurs raisons à cela, analyse ce dernier. C'est un métier qui s'est largement normalisé dans les 10 dernières années, avec l'introduction de la Loi sur l'équité salariale et les modifications à la Loi sur les normes du travail, notamment la clause pour empêcher le harcèlement et l'obligation pour les entreprises d'investir 1% de leur masse salariale en formation.»

Changements

Le marché du travail a aussi changé, note M. Francoeur, avec le vieillissement de la population et le déséquilibre démographique, qui amènent leur lot de défis en recrutement. Rien qu'au Québec, 1,4 million de postes seront à pourvoir d'ici 2019 (dont 400 000 nouveaux emplois).

Finalement, c'est la façon de percevoir son «capital humain» - nouveau terme parfois employé pour démontrer l'importance accordée à l'humain dans les organisations - qui a énormément évolué au sein des entreprises. «La fonction RH devient de plus en plus essentielle et stratégique dans les organisations, résume M. Francoeur. Les entreprises ne peuvent plus se contenter d'afficher des postes. Elles doivent créer des stratégies non seulement pour attirer, mais aussi retenir le personnel: politique de rémunération, développement de compétences, marque employeur, etc. Des défis, il y en a!»

L'ordre des conseillers en ressources humaines agrééés

L'OCHRA est officiellement créé en 1997, par le regroupement de l'Ordre professionnel des conseillers en relations industrielles du Québec et l'association Les professionnels en RH. Il s'agit d'un ordre professionnel non obligatoire.

Pour devenir membre, il faut détenir un baccalauréat (ou l'équivalent) et passer un examen qui permettra d'être «agréé». Les CHRA souscrivent à un code de déontologie et doivent suivre de la formation continue régulièrement.

Les CRHA au Québec

> 8700 CRHA

> 85% ont un baccalauréat.

> 61% sont des femmes.

> 22% travaillent dans le secteur industriel et commercial.

> 38% travaillent dans le secteur des services.

> 16% travaillent dans la fonction publique et parapublique.

> 33% sont généralistes.

> 13% sont spécialisés en développement organisationnel.

> 8% sont spécialisés en relation du travail.

> 15% font de la consultation en entreprise.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer