Les kinésiologues font leur place

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Les kinésiologues peuvent travailler dans différents secteurs. Par... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Les kinésiologues peuvent travailler dans différents secteurs. Par exemple, la kinésiologue Joséphine Sans fait la démonstration d'un jeu pour la Kinect développé par Ubisoft.

Q: Quelles sont les perspectives d'emploi pour les kinésiologues? - Anthony

R: Les perspectives s'améliorent continuellement parce que la profession est de plus en plus connue», indique Stéphanie Bergeron, directrice des communications externes à la Fédération des kinésiologues du Québec.

Le kinésiologue est le spécialiste de l'activité physique qui utilise le mouvement à des fins de prévention, de traitement et de performance.

«Ils trouvent de plus en plus leur place auprès d'autres professionnels de la santé comme les physiothérapeutes et les ergothérapeutes avec qui ils travaillent en partenariat, indique Stéphanie Bergeron. On retrouve maintenant des kinésiologues par exemple dans des hôpitaux, dans des CLSC, dans des centres de santé et de réadaptation, dans des cliniques médicales privées et publiques.»

Bien sûr, on retrouve également des kinésiologues dans des centres de conditionnement physique.

«Des municipalités en embauchent aussi à leur service des loisirs», indique Stéphanie Bergeron.

Dans les entreprises

De plus, elle remarque une popularité des kinésiologues dans les entreprises.

«Les employeurs veulent avoir des employés productifs et en santé. Plusieurs s'engagent donc à faire la promotion d'un style de vie actif. Ils font appel à des kinésiologues pour développer des programmes d'entraînement pour les employés. D'ailleurs, le programme de certification Entreprise en santé est très populaire.»

Ce programme vise à reconnaître les pratiques organisationnelles mises en oeuvre pour favoriser la santé en milieu de travail.

«Les kinésiologues peuvent être embauchés à temps plein dans une entreprise ou travailler pour différents clients», indique Stéphanie Bergeron.

Il y a aussi de l'emploi en enseignement, que ce soit en éducation physique au collégial ou dans les programmes universitaires en kinésiologie.

Salaire variable

Le salaire du kinésiologue varie selon l'employeur et le niveau de scolarité.

«Dans les centres de conditionnement physique appartenant à de grandes bannières, le taux horaire est d'environ 20$, mentionne Stéphanie Bergeron. Pour les travailleurs autonomes, les revenus sont très variables.»

D'après l'enquête Relance du ministère de l'Éducation, en janvier 2011, 68% des diplômés du baccalauréat en éducation physique en 2009 étaient en emploi. Parmi eux, un peu plus de 82% avaient un emploi à temps plein en lien avec leur formation, et le salaire hebdomadaire brut moyen était de 738$. Ils étaient nombreux à poursuivre leurs études (30%), et moins de 1% des diplômés étaient au chômage.

Vous avez des questions sur le monde de l'emploi? Écrivez-moi à mletarte@lapresse.ca.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer