Électricien: une formation branchée

La Presse

(Montréal) Le métier d'électricien est encadré par plusieurs lois et règlements. Seuls les maîtres-électriciens, membres de la Corporation des maîtres-électriciens du Québec, ont le droit d'installer, de rénover, de remplacer ou de réparer un système électrique en tout ou en partie.

On ne s'improvise donc pas électricien du jour au lendemain. Pour le devenir, il faut d'abord suivre une formation professionnelle en électricité ou en électromécanique de systèmes automatisés.

Ce cours de 1800 heures permet aux étudiants d'apprendre à installer, entretenir, vérifier et réparer l'équipement de production, de transmission et de distribution d'électricité. Les diplômés maîtrisent également tout le matériel électrique et les commandes électriques et électroniques connexes.

Pour travailler dans la construction, le diplômé doit ensuite être embauché par une entreprise qui lui garantit un minimum de 150 heures de travail. Il obtient alors un certificat de compétence-apprenti, qui lui permet de travailler sous la supervision d'un compagnon - un électricien expérimenté - durant toute sa période d'apprentissage.

L'apprenti devra faire quatre périodes d'apprentissage de 2000 heures chacune, soit 8000 heures au total. Il pourra ensuite être admis à l'examen de qualification de la Commission de la construction du Québec. S'il le réussit, il deviendra à son tour compagnon, et pourra finalement travailler seul.

Les ingénieurs électriciens doivent quant à eux avoir fait un baccalauréat en génie électrique ou électronique ou dans une discipline connexe du génie. Une maîtrise ou un doctorat peuvent aussi parfois être exigés. Pour exercer la profession et porter le titre d'ingénieur, il faut également être membre de l'Ordre des ingénieurs du Québec.

Établissements d'enseignement offrant le programme Électricité:

> Aviron Québec Collège technique

> Centre d'électrotechnologie Pearson (Lachine)*

> Centre d'études professionnelles (Saint-Jérôme)

> Centre de formation générale et professionnelle A. W. Gagné (Sept-Îles)

> Centre de formation professionnelle et générale Manicouagan

> Centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière (Saint-Georges)

> Centre intégré de mécanique, de métallurgie et d'électricité (LaSalle)

> Centre régional intégré de formation (Granby)

> Centre Polymétier (Rouyn-Noranda)

> CFP pour autochtones dans les métiers de la construction (CFPAMC)*

> CFP Bonaventure-Paspébiac (Bonaventure)

> CF Le Chantier (Laval)

> CFP Gabriel-Rousseau (Saint-Romuald)

> CFP de Jonquière

> CFP des Moulins (Terrebonne)

> CFP de l'Outaouais (Gatineau)

> CFP Paul-Rousseau (Drummondville)

> CFP Pavillon-de-l'Avenir (Rivière-du-Loup)

> CFP Pierre-Dupuy (Longueuil)

> CFP Qualitech (Cap-de-la-Madeleine)

> CFP 24-Juin (Sherbrooke)

> École des métiers de la construction de Montréal

> École des métiers et occupations de l'industrie de la construction de Québec

> École professionnelle de Saint-Hyacinthe

> École professionnelle de métiers (Saint-Jean-sur-Richelieu)

> Institut technique Aviron de Montréal inc.

* École offrant le programme en anglais seulement.

Établissements d'enseignement offrant le programme Génie électrique:

> École de technologie supérieure (Montréal)

> Polytechnique Montréal

> Université Concordia (Montréal)

> Université McGill (Montréal)

> Université Laval (Québec)

> Université du Québec à Chicoutimi

> Université du Québec à Rimouski

> Université du Québec à Trois-Rivières

> Université de Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer