La restauration en pleine mutation

Les métiers de la restauration sont variés: du serveur au maître d'hôtel, du... (ILLUSTRATION DANIEL RIOPEL, LA PRESSE)

Agrandir

ILLUSTRATION DANIEL RIOPEL, LA PRESSE

Sophie Bernard, collaboration spéciale
La Presse

(Montréal) Les métiers de la restauration sont variés: du serveur au maître d'hôtel, du chef cuisinier au plongeur, sans compter tous les emplois touchant la distribution et la gestion. Le secteur emploie 191 000 personnes, selon les données de 2011 du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ).

Pour les propriétaires d'établissement, le nerf de la guerre, après l'augmentation du prix des aliments, demeure la difficulté à trouver de la main-d'oeuvre, les coûts de main-d'oeuvre de plus en plus élevés et le trop grand nombre de restaurants - ce qui crée une pression sur la disponibilité des employés. C'est du moins ce que révèle un sondage sur les préoccupations dans l'industrie de la restauration réalisé en 2011 par l'Association des restaurateurs du Québec.

Selon Christian Latour, professeur au collège Mérici de Québec et observateur attentif de l'industrie, le manque de ressources est flagrant. «Le secteur perd du terrain et cela va de plus en plus vite, surtout du côté de la restauration traditionnelle, note-t-il. Les Québécois mangent de mieux en mieux, mais se tournent de plus en plus vers les comptoirs, la livraison, les traiteurs et les chefs à domicile, surtout dans les grandes villes. Les restaurants qui vont bien sont ceux qui offrent un service de traiteur, qui diversifient leur offre et proposent des cours de cuisine.»

Pourtant, les écoles ne semblent jamais avoir été aussi populaires auprès des jeunes, attirés par des émissions comme Les chefs - des concours qui n'ont rien à voir avec la réalité en cuisine. Comme l'écrit le chef Jérôme Ferrer dans ses Lettres à un jeune chef, publiées récemment chez vlb éditeur, il n'y a pas que le travail en cuisine qui compte: les jeunes passionnés peuvent également se tourner vers la gestion, le marketing ou la communication, autant de lieux pour vivre leur passion.

LA RESTAURATION EN CHIFFRES

> Dans l'ensemble de l'industrie agroalimentaire, le secteur des services de la restauration et des débits de boisson fournit 39,7% des emplois.

> Sur 100 restaurants qui ouvriront leurs portes cette année, 44 fermeront d'ici 3 ans et 15 après une décennie.

> La restauration emploie 192 000 personnes, du barman au commis débarrasseur, en passant par tous les postes en cuisine.

> Le Québec compte 20 000 établissements de restauration (de la restauration rapide à la restauration haut de gamme).

> Le chiffre d'affaires annuel du secteur atteignait plus de 9,8 milliards de dollars en 2010.

> Le salaire horaire moyen d'une hôtesse s'élève à 10,71$, celui d'un gérant à 18,16$ et celui d'un maître d'hôtel à 16,39$.

> En cuisine, le salaire horaire moyen d'un garçon de cuisine est de 11,19$, celui d'un cuisinier spécialisé est de 14,46$ et celui d'un chef cuisinier est de 18,86$.

Des programmes pour tous

Alimentation, cuisine et restauration - granderégion de Montréal.

Quelques exemples de formations (liste non exhaustive):

>Institut de tourisme et d'hôtellerie  du Québec (ITHQ)

Tourisme, hôtellerie, restauration et sommellerie. Formation professionnelle, technique, supérieure et universitaire.

>Collège LaSalle

Cuisine d'établissement (DEP)

>Centre de formation professionnelle Calixa-Lavallée

Boucherie de détail, boulangerie, cuisine, cuisine du marché (ASP), pâtisserie, service de la restauration (DEP)

>École hôtelière de Laval

>Service de la restauration, cuisine, pâtisserie, cuisine du marché (ASP), sommellerie,

tenue de bar (DEP)

>CFP Jacques-Rousseau, Longueuil

Boucherie de détail, boulangerie, cuisine (DEP) et cuisine du marché (ASP), pâtisserie, service de la restauration

>École hôtelière des Laurentides, Sainte-Adèle

Boucherie de détail, boulangerie, cuisine et cuisine du marché, pâtisserie, sommellerie (DEP)

>CFP L'Émergence, Deux-Montagnes

Cuisine (DEP)

>Académie d'hôtellerie et de tourisme de Lanaudière, Joliette

Boucherie de détail, cuisine, service de la restauration, pâtisserie, sommellerie (DEP)

>Cégep régional de Lanaudière à Joliette

Programme de technologie des procédés et de la qualité des aliments

>DEP: Diplôme d'études professionnelles

>ASP: Attestation de spécialisation professionnelle

Pour en savoir plus:

www.toutpourreussir.com/metiers/par_categorie/alimentation-et-tourisme

>DEP: Diplôme d'études professionnelles

>ASP: Attestation de spécialisation professionnelle

* Liste non exhaustive

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Restauration: Alain Campeau, gérant de restaurant

    CV

    Restauration: Alain Campeau, gérant de restaurant

    Le milieu de la restauration, Alain Campeau le connaît depuis toujours... Tout au long de ses études en marketing et en administration à Cornwall,... »

  • Restauration: Janick Lapierre, nutritionniste

    CV

    Restauration: Janick Lapierre, nutritionniste

    En s'inscrivant au baccalauréat en nutrition de l'Université de Montréal, Janick Lapierre avait en tête l'objectif de travailler dans un domaine qui... »

  • Restauration: François Fondrouge, traiteur

    CV

    Restauration: François Fondrouge, traiteur

    François Fondrouge, 32 ans, chef de cuisine chez Dansereau Traiteur, a le métier dans les gènes: son grand-père paternel réalisait les recettes des... »

  • Restauration: Laura Duchow, sous-chef

    CV

    Restauration: Laura Duchow, sous-chef

    À peine sortie de la Pearson School of Culinary Arts, dans l'arrondissement de LaSalle, Laura Duchow s'est trouvée un stage au restaurant Brontë,... »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer