Donnez-moi ma chance!

Q: «J'ai obtenu un baccalauréat en marketing en 2002. À ma grande désolation, je n'ai jamais occupé de poste dans ce domaine. J'occupe depuis 2003 un poste qui requiert seulement un diplôme d'études secondaires. Je suis maintenant déterminée à obtenir un poste à mon niveau. Que dois-je faire pour que les employeurs me donnent une chance?» Mirna

R: Claire Chénard est conseillère en ressources humaines agréée (CRHA) spécialisée en transition de carrière chez Lee Hecht Harrison/DBM.

Elle croit que Mirna devrait commencer par faire le bilan de ses forces.

«Elle a certainement fait de bonnes choses dans cet emploi. Peut-être qu'elle a accumulé plus de responsabilités au fil des ans. Elle doit aussi regarder ce qu'elle a fait comme perfectionnement, cours, séminaires, etc.», explique Mme Chénard.

Ensuite, elle croit que Mirna devra préciser son objectif de carrière.

«Souhaite-t-elle travailler en publicité, en commercialisation, en communications? Elle devrait parler à des gens actifs dans ces secteurs pour en savoir plus sur leurs réalités et pour découvrir ce qui l'allume. Si elle ne s'est pas tenue à jour, elle devra le faire, parce que tout évolue très rapidement avec l'internet et les médias sociaux.»

Mirna devra aussi se préparer à expliquer pourquoi elle a occupé pendant près de 10 ans un poste en deçà de ses compétences.

«Est-ce parce que les conditions économiques étaient difficiles? Est-ce dû à un problème personnel? Cela peut aussi s'expliquer par le fait que son emploi offre de bonnes conditions de travail et une belle ambiance. Elle doit se préparer une réponse logique qui ne la mettra pas dans l'embarras et qui demeure honnête.»

Ensuite, Mirna pourra aussi regarder ce que son employeur actuel aurait à lui offrir.

«Elle pourrait dire à son gestionnaire ou au responsable des ressources humaines qu'elle voudrait se diriger vers un poste en marketing, croit Mme Chénard. Elle pourrait commencer par de petits projets. Puisqu'elle est connue dans l'entreprise, elle ne partirait pas de zéro. Souvent, en recrutement, on aime donner des promotions à l'interne, puisqu'on sait à qui on a affaire.»

Sinon, elle pourrait regarder du côté des postes d'entrée dans d'autres entreprises.

«Par contre, son CV risque de ne pas passer la rampe pour les postes affichés, puisqu'elle n'a pas d'expérience dans le domaine. Elle aurait avantage à faire du réseautage pour rencontrer des gens qui pourront lui donner des conseils et peut-être lui donner une chance s'ils voient son potentiel et sa très grande motivation.»

Mirna devra aussi peaufiner son CV.

«Dans son cas, elle devrait commencer par décrire son objectif de carrière. Ensuite, elle devrait faire un bon sommaire de ses compétences acquises transférables en marketing. Ensuite viendra son expérience de travail, avec des réalisations quantifiables et qualifiables qui, idéalement, mettront en évidence une progression dans sa carrière. Enfin, sa formation et son perfectionnement.»

Question fréquente

Q: Dois-je appeler le recruteur après lui avoir envoyé mon CV?

R: L'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés a réalisé un sondage auprès de ses membres en 2010.

À la question «Un candidat qui vous appelle après vous avoir envoyé son CV a-t-il plus de chances d'obtenir une entrevue?»

Près de 67% ont répondu «non», alors que près de 23% ont répondu «oui»; 10% ont répondu qu'ils ne le savaient pas.

Vous avez des questions sur le monde de l'emploi? Écrivez-moi à mletarte@lapresse.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer