Stratège web, l'entremetteur

Jean-Sébastien Chouinard...

Agrandir

Jean-Sébastien Chouinard

Emilie Laperrière, collaboration spéciale
La Presse

(Montréal) Que fait un boutefeu? À quoi ressemble le quotidien d'un animalier ou d'un détective privé? Pour le savoir, La Presse les a rencontrés pour vous. Regard sur des métiers inusités, rares ou méconnus.

Qui dit nouvelles technologies, dit nouveaux métiers... et nouveau casse-tête pour expliquer son travail à sa famille! Jean-Sébastien Chouinard en sait quelque chose. Pour démêler un peu le tout - et pour que son père comprenne qu'il ne fait pas de sites internet -, ce stratège web a accepté de nous rencontrer.

Jean-Sébastien Chouinard ne s'attendait pas à aider les entreprises à améliorer leur présence sur l'internet quand il était petit. Normal, puisque le métier de stratège web n'existait pas encore. Il voulait plutôt devenir astronaute. C'est sa passion du web qui l'a fait changer d'avis.

Parcours branché

Après un baccalauréat en marketing et une maîtrise en intelligence d'affaires (pendant laquelle il a donné des conférences web), Jean-Sébastien Chouinard devient analyste d'affaires chez Desjardins. «Je travaillais dans un cubicule et j'haïssais ça! Quand je levais la tête et que je voyais les rangées de bureaux, j'avais l'impression d'être dans le roman 1984», se souvient-il.

En janvier 2007, il est embauché par Adviso Conseil " Stratégie Internet comme stratège web. Il y est toujours, et occupe aussi les fonctions de chef d'équipe.

Chez Adviso, pas de cloisons. Tout le monde travaille dans la même pièce, quitte à se mettre des écouteurs quand c'est trop bruyant pour se concentrer. Le bureau de Jean-Sébastien Chouinard, lui, est personnalisé: le stratège web s'est créé «un mur de motivation». Photos de filles légèrement vêtues, slogans accrocheurs et mots de ses collègues lui avouant qu'il est leur idole lui insufflent de nouvelles idées, il est prêt à le jurer.

Travail d'équipe

Jean-Sébastien Chouinard détermine les besoins des clients et les attentes des utilisateurs de leur site. Son rôle est de s'assurer que les deux se rejoignent. Qui est l'utilisateur-type de mon site? De quelles fonctionnalités mon site a-t-il besoin? Telles sont les questions auxquelles Jean-Sébastien Chouinard répond.

Quand un client le consulte parce que son site internet ne fonctionne pas ou n'est plus au goût du jour, le stratège travaille de pair avec un ergonome web (qui voit où placer les différentes sections du site pour l'utilisateur) afin de trouver la meilleure solution. «Le site est scruté attentivement pour détecter où ça accroche», explique-t-il.

Une fois les besoins établis, ce dernier rédige son rapport. D'autres s'occupent du marketing, du référencement ou des médias sociaux. «Parfois, il y a un monde entre ce que les clients veulent et ce qu'ils peuvent avoir. Mais ils sont ouverts. De toute façon, s'ils ne veulent pas se faire brasser, ils ne font pas affaire avec nous!»

Selon lui, un bon stratège web a un sens politique aiguisé. «Mon métier en est un de relations humaines. Il faut parler avec le client, l'écouter et savoir comment aller le chercher.» Esprit d'analyse et créativité pour régler les problèmes sont aussi de mise.

Ambiance décontractée

Chez Adviso, il n'y a pas de code vestimentaire. «Je ne mets pratiquement jamais de complet, je n'ai pas besoin de me raser. D'ailleurs, la philosophie du patron, c'est work hard, play hard. On fait de longues journées, mais on n'a pas accès au serveur la fin de semaine. Ça reflète bien la mentalité de gestionnaire de la génération Y», estime Jean-Sébastien Chouinard.

Équipe soudée, métier innovateur et de plus en plus reconnu: on comprend pourquoi Jean-Sébastien Chouinard entretient avec son travail une de ses plus longues relations à vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer