• Accueil > 
  • Affaires > 
  • CV > 
  • Marie-Christine Harguindéguy-Lincourt: psychoéducatrice

Marie-Christine Harguindéguy-Lincourt: psychoéducatrice

Marie-Christine Harguindéguy-Lincourt... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Marie-Christine Harguindéguy-Lincourt

Marie-Christine Harguindéguy-Lincourt est psychoéducatrice au Centre d'aide et de soutien aux intervenants et organismes en petite enfance (Casiope).

«Il n'y a pas de psychoéducateurs dans les CPE. Pourtant, il y a des besoins. Casiope a une quarantaine de membres. Lorsqu'un d'entre eux vit une situation problématique avec un enfant, il communique avec nous», explique-t-elle.

Il peut être question notamment d'un enfant avec un trouble envahissant du développement.

«Je me rends sur place et j'analyse les besoins. Je peux donner une formation, ou créer un outil. C'est toujours du sur-mesure. La plupart du temps, j'ai un rôle-conseil, mais parfois, je fais de l'intervention.»

Marie-Christine Harguindéguy-Lincourt aime son travail parce qu'il permet à des personnes de passer d'une situation difficile à un équilibre.

«Lorsqu'on intervient en petite enfance, on veut éviter des problèmes d'intégration plus tard à l'école, puis dans la société en général. On intègre les parents et les autres adultes qui gravitent autour de l'enfant. Ça tombe sous le sens.»

Le défi de son travail est d'accompagner les gens concernés dans la compréhension du problème et le développement de la solution.

«C'est facile d'arriver et de dire voici la problématique et voici la solution. Toutefois, on a plus de chance de bien comprendre le problème et de trouver une solution qui fonctionne lorsqu'on implique les gens concernés.»

Une partie du travail de Marie-Christine Harguindéguy-Lincourt comprend des activités de développement et de consolidation de Casiope, une entreprise d'économie sociale fondée en 2008. Elle siège aussi au conseil d'administration.

Pour son horaire de travail, la psychoéducatrice s'adapte aux besoins de ses membres et à la réalité géographique.

«Si je dois aller dans un CPE de Victoriaville un matin, je pars très tôt. Si je veux donner de la formation, c'est en soirée, ou le samedi parce que le jour, les éducatrices sont avec les enfants. On vise des semaines de 37 heures et demie. Si on fait plus, on reprend notre temps dès que possible. Il faut répondre aux besoins des clients, mais on a une belle autonomie pour gérer notre horaire.»

PSYCHOÉDUCATEURS

SALAIRE HORAIRE (MILIEU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX AU QUÉBEC): entre 21,18$ et 39$ (source : avenirensante.com)

PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES: Favorables

Source : Palmarès des carrières 2011, Septembre éditeur

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer