La sélection: les actions à conserver longtemps

Cisco a longtemps déçu les investisseurs en multipliant... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Cisco a longtemps déçu les investisseurs en multipliant les acquisitions aussi coûteuses qu'inutiles. Depuis, le management a fait son mea-culpa, affirme Stéphane Préfontaine, président de Préfontaine Capital.

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

(Montréal) Stéphane Préfontaine, président de Préfontaine Capital, choisit des titres dans l'optique de les garder longtemps en portefeuille, de 5 à 7 ans en moyenne. Adepte du style de gestion valeur, M. Préfontaine choisit des titres de qualité qui se vendent actuellement en deçà de leur valeur intrinsèque pour des raisons qu'il juge temporaires. Il est persuadé que les quatre titres dont il parle aujourd'hui seront gagnants avant longtemps. Toutefois, il met les lecteurs en garde. Il est possible que ça ne soit pas le cas à court terme, dans six mois ou dans un an.

Selon lui, l'économie va connaître une faible croissance au cours des prochaines années en raison du long cycle de désendettement dans lequel se sont engagés les principaux pays occidentaux.

Les Bourses resteront volatiles. Il n'exclut pas que les États-Unis retombent en récession en 2013. La solidité financière des sociétés et l'injection possible de liquidités par les banques centrales font néanmoins contrepoids aux risques de récession américaine, d'éclatement de la zone euro et de ralentissement économique du géant chinois.

M. Préfontaine détient dans le compte de ses clients et dans son propre portefeuille des actions des titres qu'il a retenus pour sa sélection.

Cisco Systems (CSCO)

Prix fermeture mardi: 16,59$US

Sommet 52 semaines: 21,30$US

Bas 52 semaines: 13,30$US

dividende annuel: 0,32$US

D'après M. Préfontaine, Cisco est le leader mondial de la «tuyauterie» de l'Internet. Certaines sources estiment à 50% par année la croissance de la transmission de données par internet. Cisco a longtemps déçu les investisseurs en multipliant les acquisitions aussi coûteuses qu'inutiles. Depuis, le management a fait son mea-culpa, soutient le gestionnaire. Quitte à sacrifier de la croissance du côté des revenus, Cisco se concentre dorénavant sur ses spécialités: les routeurs, les commutateurs et, depuis peu, les serveurs. Au prix actuel, le titre se vend à sept fois les profits de 2012, quand on retranche l'encaisse. Le bilan est solide et Cisco a une position concurrentielle dominante dans un secteur prometteur. Cisco a commencé à verser un dividende d'environ 2% depuis un an.

Lafarge S.A. ((LFRGY)

Prix fermeture mardi: 9,52$US

Sommet 52 semaines: 17,26$US

Bas 52 semaines: 7,60$US

Dividende annuel: 0,09$US

Le prix de l'action de Lafarge, géant français du secteur des BTP (bâtiments et travaux publics), est plombé par les déboires de la zone euro. «Mais, souligne le gestionnaire de 51 ans, 82% de ses ventes sont à l'extérieur de la zone euro et 57% de celles-ci sont dans les marchés émergents, en Afrique et au Moyen-Orient notamment.» Le leader mondial en ciment, granulats et béton est endetté, ayant plus de 11 milliards de dettes, mais il produit d'importants flux libérés (free cashflows) qui lui permettent de rembourser ses créanciers à coups de deux milliards par année. Le titre se vend sous forme d'ADR ou certificat américain de dépôt à la Bourse, sous le symbole de LFRGY.

Apollo Group (APOL)

Prix fermeture mardi: 33,54$US

Sommet 52 semaines: 58,29$US

Bas 52 semaines: 30,93$ US

Dividende annuel: s.o.

Entreprise spécialisée dans l'éducation supérieure aux adultes, Apollo Group possède l'Université de Phoenix, en Arizona. Tout ce secteur est tombé en disgrâce en Bourse à cause de l'abus de certains acteurs qui leurraient les étudiants quant à la portée réelle de leur diplôme. Le gouvernement a depuis imposé une réglementation plus stricte qui vient amputer la rentabilité de leurs activités. Conséquence: les inscriptions sont en baisse. M. Préfontaine croit que le gouvernement ne peut courir le risque d'étouffer ce secteur qui «fait partie de la solution au chômage aux États-Unis», avance-t-il. À terme, une fois la poussière retombée, l'entreprise active dans l'enseignement à distance renouera avec de généreux flux libérés, mais pas avant 2014, prévient M. Préfontaine.

Talisman Energy (T.TLM)

Prix fermeture mardi: 11,09$

Sommet 52 semaines: 20,80$

Bas 52 semaines: 9,72$

Dividende annuel: 0,27$

Autre mal-aimée des investisseurs, Talisman Energy se réinvente en augmentant la part de ses revenus en provenance du pétrole au détriment du gaz naturel, dont le prix reste au plancher. D'après notre invité, les problèmes rencontrés par Talisman - problèmes d'exécution en mer du Nord et concentration de ses actifs dans le gaz naturel - sont en cours de correction. Par contre, le prix du pétrole ne reste pas insensible au ralentissement de la croissance chinoise et aux risques d'une récession mondiale. Autour de 11$ l'action, M. Préfontaine considère que la valeur nette de ses actifs prouvés offre une bonne protection contre une glissade du prix de l'action.

----------------

Notre spécialiste

Stéphane Préfontaine

Président de Préfontaine Capital

Style de gestion : valeur

Actif sous gestion : confidentiel

Clientèles : familles, sociétés de gestion et fondations

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer