Le Dow franchit une nouvelle frontière à Wall Street

«Le Sénat se rapproche d'un vote du projet... (REUTERS)

Agrandir

«Le Sénat se rapproche d'un vote du projet de loi sur la réforme fiscale, préservant l'optimisme» des investisseurs, ont indiqué les analystes de Schwab.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le Dow Jones a franchi le seuil des 24 000 points hier, tandis que la Bourse de Toronto a clôturé en hausse  grâce à la vigueur du secteur de l'énergie, qui a profité de la conclusion d'une entente entre l'OPEP et la Russie sur la prolongation des coupes de production de pétrole jusqu'à la fin de l'année prochaine.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 99,76 points à 16 067,48 points, le groupe de l'énergie ayant grimpé de plus de deux pour cent.

Wall Street a terminé en forte hausse jeudi, les avancées dans le projet de réforme fiscale faisant clôturer le Dow Jones pour la première fois au-dessus des 24 000 points (+1,39%).

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 331,67 points à 24 272,35 points, franchissant un nouveau palier après avoir dépassé les 23 000 points il y a seulement un mois et demi.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,73% ou 49,58 points à 6873,97 points.

L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,82%, ou 21,51 points à 2647,58 points, là aussi un nouveau record.

«Toute cette progression est liée à la réforme fiscale», a réagi Hugh Johnson de Hugh Johnson Advisors.

Le président américain Donald Trump est proche d'une grande victoire politique au Sénat, où la majorité républicaine semble prête à adopter d'ici à la fin de la semaine la réforme promise de la fiscalité, malgré quelques menaces de défection.

L'annonce de ralliement au projet par le sénateur John McCain jeudi, qui s'était illustré par son refus de voter l'abrogation de l'Obamacare il y a quelques mois, a donné encore plus de poids à l'optimisme des investisseurs.

«Il semble y avoir encore 3 ou 4 sénateurs indécis mais les investisseurs croient à une adoption dans les prochaines 48 heures», a indiqué M. Johnson, ajoutant que «c'est une bonne nouvelle pour l'économie et une excellente pour les revenus des entreprises».

Portés par des résultats trimestriels très encourageants des entreprises, l'ouverture de la saison des ventes de fin d'année et la promesse de la réforme fiscale, le Dow Jones et le S&P 500 ont inscrit leur 8e mois de hausse consécutive en novembre, le Nasdaq inscrivant sa 5e progression mensuelle de suite.

L'OPEP à l'honneur

«Wall Street ne peut sans doute pas monter aussi haut que le bitcoin mais nous avons encore évolué de sommets en sommets en novembre», a commenté Howard Silverblatt de S&P Dow Jones Indices, en référence à la monnaie virtuelle qui a franchi cette semaine la barre des 10 000 dollars après avoir démarré l'année aux environs de 1000 dollars.

Plusieurs indicateurs macroéconomiques sont également venus alimenter la hausse jeudi, le revenu des ménages américains ayant augmenté davantage que leurs dépenses en octobre, les inscriptions hebdomadaires au chômage s'affichant en légère baisse et l'activité dans la région de Chicago progressant davantage que les prévisions en octobre.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer