Les marchés s'inquiètent de la réforme fiscale

«Le marché est monté si fortement récemment que... (AFP)

Agrandir

«Le marché est monté si fortement récemment que les investisseurs engrangent juste un peu de profit», a estimé Peter Cardillo de First Standard Financial.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse hier, tandis que les marchés boursiers américains ont plongé après que certains médias eurent rapporté que les baisses d'impôts promises par le président Donald Trump pourraient être retardées.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a rendu 23,26 points à 16 082,09 points. Des baisses ont été observées dans la plupart des grands secteurs du TSX.

Au sud de la frontière, les entreprises des secteurs technologique et industriel ont connu une difficile journée après que les républicains du Congrès américain eurent indiqué qu'ils pourraient retarder d'un an le projet de baisses d'impôts des entreprises.

La moyenne Dow Jones a perdu 101,42 points à 23 461,94 points, après avoir affiché, plus tôt dans la séance, une baisse de jusqu'à 253 points. L'indice composé S&P 500 a rendu 9,76 points à 2584,62 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a reculé de 39,07 points à 6750,05 points.

«La saison des résultats touche à sa fin et de ce côté là, les résultats ont été plutôt mitigés jeudi», a souligné Art Hogan de Wunderlich Securities. La distribution était notamment sur le devant de la scène avec les résultats des chaînes de magasins Kohl's (+0,93%) et Macy's (+10,98%).

«Mais l'élément ayant surtout participé à la baisse, celui qui a gêné les marchés, ce sont les informations selon lesquelles le Sénat envisagerait de repousser à 2019 les réductions d'impôts» sur les entreprises, a-t-il ajouté.

Les rumeurs sur les différents projet de réforme fiscale en circulation se multiplient. Selon le Washington Post, les sénateurs envisagent notamment de repousser à 2019 la mise en place d'une réduction de l'impôt sur les sociétés de 35% à 20%, une promesse qui a largement participé à la récente envolée des indices de Wall Street.

«Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin n'a pas exclu de ne pas mettre en oeuvre tout de suite cette mesure», a également relevé Peter Cardillo de First Standard Financial.

Le repli des indices est aussi dû selon lui à des prises de bénéfices après l'envolée mercredi de la place new-yorkaise à de nouveaux sommets.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 78,79 cents US, en hausse de 0,23 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut s'est emparé de 36 cents US à 57,17 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a gagné 3,80 $ US à 1287,50 $ US l'once. Le prix du cuivre a cédé 1 cent US à 3,09 $ US la livre.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer