L'action de WestJet atteint un sommet de deux ans

Plusieurs analystes de l'industrie ont révisé à la... (PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Plusieurs analystes de l'industrie ont révisé à la hausse leur cours cible pour l'action de WestJet, dans l'attente de solides résultats pour ce troisième trimestre.

PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

L'action de WestJet Airlines a atteint un nouveau sommet pour les deux dernières années après que le transporteur aérien de Calgary eut affiché le meilleur coefficient d'occupation trimestriel de ses 21 années d'existence.

Le titre du transporteur a atteint 27,77 $ à la Bourse de Toronto, son plus haut niveau depuis juin 2015. Il a par la suite clôturé à 27,64 $, en hausse de 1,1 %.

WestJet a indiqué jeudi que ses avions étaient remplis à 85,7 % de leur capacité pendant le trimestre de juillet à septembre. Pour le mois de septembre, le coefficient d'occupation a atteint 80,4 %, tandis que le trafic passager a augmenté de 5,9 % par rapport à l'an dernier. Le nombre de sièges disponibles a quant à lui augmenté de 5,3 %.

Au troisième trimestre, la ligne aérienne a accueilli un nombre record de 6,5 millions de voyageurs, soit 630 000 passagers, ou 10,7 %, de plus que l'an dernier.

Plusieurs analystes de l'industrie ont révisé à la hausse leur cours cible pour l'action de WestJet, dans l'attente de solides résultats pour ce troisième trimestre. Le transporteur doit dévoiler ces chiffres le 31 octobre.

«Les chiffres de septembre sur le trafic confirment, une fois de plus, l'amélioration des données fondamentales du marché du voyage aérien, même si le trimestre a été touché par les ouragans et la plus forte concurrence au sud de la frontière», a observé l'analyste Doug Taylor, de Canaccord Genuity.

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, a dit s'attendre à ce que les solides résultats se poursuivent même au quatrième trimestre et l'an prochain, mais il entretient tout de même des inquiétudes à plus long terme vis-à-vis du transporteur.

WestJet pourrait éprouver certaines difficultés à jongler avec le lancement, prévu l'an prochain, de son transporteur à très bas prix; son expansion internationale; et la croissance de ses activités de base.

«Nous sommes inquiets de la possibilité que la ligne aérienne s'occupe d'un trop grand nombre d'initiatives stratégiques simultanément, ce qui pourrait nuire à leur bonne exécution», a-t-il écrit dans un rapport.

Les flux de trésorerie seront aussi limités dans les années à venir, avec la livraison de nouveaux avions Boeing 737 Max et 787.

En outre, M. Doerksen n'est pas convaincu que la structure de coûts du transporteur à très bas prix, appelé Swoop, est aussi faible que celles d'autres nouveaux joueurs potentiels sur ce marché. Finalement, les efforts de syndicalisation des pilotes de WestJet pourraient entraîner une hausse des coûts de main-d'oeuvre.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer