Les marchés rassurés par la Fed

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones... (REUTERS)

Agrandir

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 42,21 points à 22 872,89 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 16,30 points à 6603,55 points.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York, Toronto

Les marchés boursiers nord-américains ont avancé mercredi, soutenus par la publication du procès-verbal de la dernière rencontre de la Réserve fédérale des États-Unis. Le document a notamment permis d'apprendre qu'une hausse des taux d'intérêt est toujours possible pour la rencontre de la banque centrale prévue en décembre.

Wall Street a terminé en légère hausse, portant le Dow Jones (+0,18%) et le Nasdaq (+0,25%) à des records juste avant l'entrée dans le coeur de la saison des résultats.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 42,21 points à 22 872,89 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 16,30 points à 6603,55 points.

L'indice élargi S&P 500 a aussi terminé à un niveau jamais atteint auparavant, s'appréciant de 0,18%, ou 4,60 points, à 2555,24 points.

Selon la transcription d'une réunion du 19 et 20 septembre publiée mercredi, de nombreux membres du Comité monétaire de la Fed, même s'ils restent divisés sur le sujet, estiment qu'il faudra relever encore les taux d'intérêt une fois cette année.

«Dans la mesure où cette rencontre avait été suivie d'une conférence de presse, on ne s'attendait pas à une surprise majeure», a rappelé Mike Bailey, de FBB Capital Partners.

«Pour les investisseurs, la probabilité d'une nouvelle hausse des taux en décembre est grande, et les minutes confortent cette idée», a-t-il ajouté.

Sur les deux autres sources d'incertitudes majeures entourant la Fed, à savoir la façon dont va se dérouler la diminution de son vaste programme de rachat d'actifs et la personne qui succédera ou non à Janet Yellen à la tête de l'institution, les responsables du comité «semblent être restés discrets», a aussi noté M. Bailey.

Tout en gardant un oeil sur tout détail pouvant émerger sur la réforme des impôts actuellement en discussions à Washington, les investisseurs ont par ailleurs continué à se positionner pour la saison des résultats, avec notamment les chiffres des grandes banques attendus jeudi et vendredi.

«On pourrait penser que les ouragans ont pesé sur l'activité de certaines entreprises, mais en fait peu d'entre elles ont publié des avertissements sur résultat», a souligné M. Bailey en remarquant que l'économie continue par ailleurs «à se porter plutôt bien».

La compagnie aérienne Delta Air Lines (+0,70%) a ainsi fait part de résultats trimestriels meilleurs qu'attendu en dépit des dégâts causés par l'ouragan Irma, qui a conduit à l'annulation de 2000 vols dans les Caraïbes, la Floride et la Géorgie (sud-est des États-Unis).

Time Inc, éditeur des magazines Time, Fortune ou Sports Illustrated, a reculé de 1,9%. Le groupe prévoit de réduire nettement le nombre d'exemplaires mis en circulation de certains de ses magazines ainsi que leur fréquence de diffusion.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a avancé de 30,04 points pour clôturer à 15 800,40 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 80,01 cents US, en hausse de 0,02 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a avancé de 38 cents US à 51,30 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a cédé 4,90 $ US à 1288,90 $ US l'once. Le prix du cuivre a progressé de 4 cents US à 3,10 $ US la livre.

- Avec La Presse canadienne




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer