Rebond à Wall Street, Toronto en baisse

«On est dans une période très creuse en... (REUTERS)

Agrandir

«On est dans une période très creuse en termes d'informations propres aux entreprises», a rappelé Maris Ogg de Tower Bridge Advisors.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York, Toronto

Le huard a clôturé à son plus niveau le plus élevé en plus de deux ans et le principal indice de la Bourse de Toronto a glissé, mercredi, après que la Banque du Canada eut relevé son taux directeur pour une deuxième fois en moins de deux mois.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a abandonné 30,32 points, à 15 059,83 points.

À Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 54,33 points, à 21 807,64 points. L'indice élargi S&P 500 a clôturé à 2465,54 points, en hausse de 7,69 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a avancé de 17,74 points, à 6393,31 points.

«On est dans une période très creuse en termes d'informations propres aux entreprises», a rappelé Maris Ogg de Tower Bridge Advisors. «Aussi les investisseurs se préoccupent-ils de la météo, de la Corée du Nord et aujourd'hui du certain apaisement autour de la pression sur le relèvement du plafond de la dette», a-t-elle indiqué.

Le président Donald Trump et les chefs de l'opposition démocrate ont en effet annoncé mercredi s'être mis d'accord pour relever le plafond de la dette fédérale américaine jusqu'au 15 décembre.

Mais l'essentiel reste que «les signaux se multiplient sur l'amélioration de la situation en Europe et qu'aux États-Unis les chiffres sont mitigés mais penchent plutôt du côté positif», a ajouté Mme Ogg.

«Si on regarde l'économie américaine dans son ensemble, qu'il s'agisse des secteurs de l'industrie ou des services, qu'il s'agisse de la confiance des consommateurs ou de celle des chefs d'entreprises, les fondamentaux sont bons», a aussi estimé Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

L'activité dans les services a ainsi progressé en août à 55,3%, selon l'indice des directeurs d'achats de l'association professionnelle ISM.

Certes, des événements comme les ouragans Harvey ou Irma «peuvent avoir un impact négatif sur certaines branches d'activités, mais ils ont aussi un impact positif sur d'autres comme le secteur de la reconstruction ou des voitures», a souligné M. Volokhine.

La chaîne de magasins de bricolage Home Depot a ainsi gagné 2,37%.

Le Dow Jones a été par ailleurs aidé mercredi par la progression des majors Chevron (+2,15%) et ExxonMobil (+2,07%) dans le sillage de la hausse des cours du pétrole coté à New York.

- Avec La Presse canadienne




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer