Wall Street poursuit son envolée

Selon des résultats provisoires à la clôture, l'indice... (PHOTO MARK LENNIHAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Selon des résultats provisoires à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial a pris 24,38 points à 22 117,19 points finissant à un sommet en clôture, tout comme l'indice élargi S&P 500 en hausse de 0,16% à 2480,78 points.

PHOTO MARK LENNIHAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Wall Street est restée sur sa bonne dynamique lundi, à l'issue d'une séance marquée par le calme estival: le Dow Jones a accroché son neuvième record d'affilée après une petite progression de 0,12% et le Nasdaq (+0,51%) a profité de la bonne tenue de la technologie.

La Bourse de Toronto était cependant fermée pour un congé civique.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a pris 25,61 points à 22 118,42 points finissant à un sommet en clôture, tout comme l'indice élargi S&P 500 en hausse de 0,16% à 2480,91 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a monté de 32,21 points à 6383,77 points.

Le secteur technologique a été l'un des chefs de file de Wall Street et a pris 0,59% selon l'indice regroupant ces valeurs au sein du S&P 500.

«Il n'y a pas d'histoire particulière qui fait bouger la Bourse dans un sens ou dans l'autre, mais les indices continuent de s'appuyer sur la hausse» des dernières séances, a commenté Peter Cardillo de First Standard Financial.

«Le volume est faible, typique du mois d'août» a-t-il ajouté.

Seul indicateur notable lundi aux États-Unis, les crédits à la consommation ont augmenté de 3,9% en juin, ce qui est moins que prévu.

Plus tard dans la semaine les investisseurs se montreront attentifs à des données concernant l'inflation.

«La saison des résultats touche à sa fin», a ajouté Bill Lynch de Hinsdale Associates.

Cette semaine sera encore marquée par les grands groupes de médias et de divertissement (Walt Disney, 21st Century Fox, News Corp) et des distributeurs (Nordstrom, J.C. Penney, Macy's).

Jusque là, les résultats se sont montrés meilleurs que prévu comme l'a noté le cabinet d'analyse financière FactSet qui table désormais sur une croissance du bénéfice des entreprises membres du S&P 500 de 10,2% au deuxième trimestre.

Sur le plan américain, les promesses économiques de Donald Trump, qui avaient suscité beaucoup d'espoir à Wall Street, mais tardent à se concrétiser, semblent passer au second plan.

Selon un décompte effectué par FactSet, le nombre de fois où l'administration Trump a été citée lors des conférences téléphoniques suivant la publication des résultats d'entreprises est tombé à 12% contre 49% à période comparable un trimestre plus tôt.

À la traîne du marché lundi, les valeurs de l'énergie ont perdu 0,9% selon l'indice du S&P 500 qui leur est dédié.

Le pétrole new-yorkais a un peu reculé en attendant l'issue d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses partenaires sur le respect de quotas de production fixés fin 2016.

Le groupe agroalimentaire Tyson Foods a pris 5,7% à 66,90 $US après avoir annoncé un chiffre d'affaires trimestriel en hausse et un bénéfice ajusté par action en progression et meilleur que prévu.

L'équipementier aéronautique américain Rockwell Collins a monté de 6,8%  après des informations de presse indiquant qu'il pourrait faire l'objet d'une offre d'achat du conglomérat industriel United Technologies (-2,4%).

La chaîne hôtelière Marriott a progressé de 1,1%  après avoir annoncé lundi avoir conclu un accord avec le géant du commerce en ligne Alibaba (+3,6% sur sa cotation new-yorkaise) pour développer une entreprise commune dans le secteur du voyage.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer