Les marchés font une pause

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones... (PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé à 21 629,72 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé à 6314,43 points. L'indice élargi S&P 500 a perdu 0,01% à 2459,14 points.

PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(NEW YORK) La Bourse de New York, qui avait terminé à de nouveaux records vendredi, a fait une pause lundi en attendant une série de résultats: le Dow Jones a lâché 0,04% tandis que le Nasdaq a grignoté 0,03%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a reculé de 8,02 points à 21 629,72 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 1,97 point à 6314,43 points. L'indice élargi S&P 500 a perdu 0,01%, soit 0,13 point, à 2459,14 points.

«Il y a peu de nouvelles macroéconomiques attendues cette semaine, mais on va avoir des résultats clés de grandes entreprises et c'est ce sur quoi les investisseurs se concentrent», a observé Peter Cardillo de Standard Financial Services.

«Les analystes anticipent en moyenne une croissance des bénéfices trimestriels de l'ordre de 6,2%» sur un an, a indiqué Sam Stovall de CFRA en rappelant que les bénéfices avaient augmenté de 15,5% au premier trimestre. Mais «comme cela a été le cas pour les 21 derniers trimestres, les bénéfices devraient ressortir au-dessus de ces prévisions», a-t-il ajouté.

Après la clôture devaient être publiés les résultats de Netflix, et mardi ceux des établissements financiers Bank of America et Goldman Sachs, du géant des produits d'hygiène Johnson & Johnson, et de l'assureur UnitedHealth.

En attendant les échanges sont restés «tranquilles» ce lundi «après le coup d'accélérateur observé en fin de semaine dernière grâce aux résultats meilleurs qu'attendu de grandes banques et à la conviction que la Réserve fédérale (Fed) va adopter une attitude encore plus prudente avant de relever ses taux directeurs», a relevé Sam Stovall.

Le Dow Jones et le S&P 500 avaient alors grimpé à des records.

Le seul indicateur majeur de la journée a déçu les attentes: l'activité manufacturière dans la région de New York a ralenti son rythme de progression en juillet, selon l'indice Empire State publié lundi par l'antenne de New York de la Réserve fédérale (Fed).

Parmi les valeurs du jour, le fabricant de produits ménagers et d'hygiène Procter and Gamble a gagné 0,52%. Le financier et milliardaire américain Nelson Peltz a lancé lundi une offensive contre le groupe, à qui il demande de faire au moins 13 milliards de dollars d'économies supplémentaires pour enrayer l'érosion des ventes.

Le groupe de logistique FedEx, qui a averti que ses résultats financiers allaient être affectés par la cyberattaque massive ayant touché en juin des multinationales, a reculé de 1,6%

La Bourse de  Toronto a terminé la séance dans une relative stabilité, pendant que le dollar canadien dégageait un léger gain.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a rendu 9,45 points pour clôturer à 15 165,36 points.

Les gains les plus importants ont été ceux des secteurs des matériaux et de la santé, mais ils ont été contrebalancés par les pertes des secteurs des biens de consommation de base et de l'industrie.

De son côté, le dollar canadien a affiché un cours moyen de 78,93 cents US, en hausse de 0,02 cent US par rapport à celui de vendredi dernier.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a perdu 52 cents US à 46,02 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a pris 6,20 $ US à 1233,70 $ US l'once. Le prix du cuivre a gagné 3 cents US à 2,72 $ US la livre.

AFP-PC




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer