Les marchés stimulés par la Chine

Les risques géopolitiques ont semblé passer au second... (Photo Bryan R. Smith, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Les risques géopolitiques ont semblé passer au second plan après un week-end marqué par l'échec d'un tir de missile par la Corée du Nord et à moins d'une semaine semaine du premier tour d'une élection présidentielle française dont l'issue encore incertaine est vue à Wall Street comme déterminante pour l'avenir de l'Union européenne.

Photo Bryan R. Smith, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
AFP-PC

Wall Street a fini en nette hausse, lundi, commençant bien une semaine chargée en résultats d'entreprises grâce à de bons indicateurs chinois tandis que les tensions géopolitiques passaient au second plan: le Dow Jones a gagné 0,9% et le Nasdaq 0,9%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jonesa avancé de 183,67 points à 20 636,92 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 51,64 points à 5856,79 points. L'indice élargi S&P 500 a pris 20,06 points, soit 0,9%, à 2349,01 points.

«Ça fait du bien de voir du vert sur les écrans après la semaine précédente et celle d'avant», a commenté Bill Lynch, de Hinsdale Associate.

Alors que les investisseurs s'étaient montrés timorés avant un week-end de trois jours débutant dès jeudi soir à la Bourse de New York, les inquiétudes notamment sur la Corée du Nord ont paru reculer lundi à Wall Street.

«Il semblerait que les choses se soient en quelque sorte calmées», a commenté M. Lynch.

En même temps, le marché a bénéficié d'un coup de pouce de la croissance chinoise, qui a accéléré à 6,9% au premier trimestre, portée par un boom des investissements dans l'immobilier et les infrastructures.

«Cela a poussé à beaucoup d'enthousiasme et a certainement combattu les doutes sur une amélioration de l'économie mondiale, qui ont émergé ces dernières semaines parmi les investisseurs», a jugé Jack Ablin de BMO.

Aux États-Unis, le recul en avril de l'activité manufacturière dans la région de New York, considérée comme un baromètre du reste du pays, n'est guère venu freiner les bonnes dispositions de la Bourse.

«Ce sera une grosse semaine pour les résultats d'entreprises» a ajouté Bill Lynch.

La saison des résultats «s'annonce bonne» a continué Patrick O'Hare de Briefing dans une note à ses clients.

Selon Factset, les bénéfices des entreprises membres du S&P 500 devraient progresser de 9,2% au premier trimestre de cette année par rapport à la même période en 2016.

Principales valeurs à publier leurs résultats lundi après la clôture, le spécialiste de la vidéo en ligne Netflix a pris 3% à 147,25 $US et la compagnie aérienne United Continental 2,5% à 70,77 $US, tous deux avant la diffusion de leurs chiffres.

Les actions des banques et du secteur de l'énergie ont soutenu la Bourse de Toronto, au retour du long week-end pascal.

Malgré les risques géopolitiques, l'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a grimpé de 149,41 points pour terminer la journée à 15 684,89 points. Le dollar canadien s'est aussi raffermi, s'appréciant de 0,07 cent US à 75,10 cents US.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a reculé de 53 cents US à 52,65 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a grimpé pour une quatrième séance de suite, prenant 3,40 $ US à 1291,90 $ US l'once. Le prix du cuivre a pris 3 cents US à 2,60 $ US la livre.




publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer