Wall Street clôture près de l'équilibre

Wall Street a fini proche de l'équilibre lundi faute d'actualité économique... (PHOTO AFP)

Agrandir

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a fini proche de l'équilibre lundi faute d'actualité économique marquante, d'autant que les investisseurs ne s'affolaient pas du regain de tensions internationales : le Dow Jones a pris 0,01 % et le NASDAQ 0,05 %.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 1,92 point à 20 658,02 points et le NASDAQ, à dominante technologique, 3,11 points à 5880,93 points. L'indice élargi S&P 500 a avancé de 1,62 point, soit 0,07 %, à 2357,16 points.

« C'était très limité aujourd'hui en matière d'actualité économique, tandis que la Bourse a simplement ignoré les tensions géopolitiques », a résumé Peter Cardillo, économiste en chef chez First Standard Financial.

Les derniers jours ont été marqués par le bombardement inattendu des forces syriennes par les États-Unis et, lors du week-end, les relations se sont tendues entre Washington et les alliés de Damas, notamment Russie et Iran, qui ont menacé de représailles.

À cela s'ajoute le ton offensif pris par la diplomatie américaine face à Pyongyang, le secrétaire d'État Rex Tillerson ayant prévenu vendredi que les États-Unis étaient prêts à « agir seuls » si nécessaire contre la Corée du Nord.

Ces actualités « auraient pu affecter les marchés mais ne l'ont pas vraiment fait », a reconnu Bill Lynch, de Hinsdale Associates. « Il ne se passe manifestement pas grand-chose aujourd'hui... Et cela risque d'être le cas pendant toute la semaine. »

Wall Street restera fermée pour le Vendredi saint et, d'ici là, n'aura guère à se mettre sous la dent que les premiers résultats du secteur bancaire avec, jeudi, Wells Fargo, Citigroup et JPMorgan.

Seul élément un tant soit peu notable lundi, la Bourse a été « soutenue par la hausse des cours pétroliers », a jugé M. Cardillo.

Les cours de l'or noir ont fini au plus haut depuis un mois à New York, profitant de bonnes perspectives de la demande tandis que les inquiétudes sur une offre trop abondante passaient au second plan.

Le marché obligataire avançait. Vers 16 h 20, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 2,362 %, contre 2,382 % vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,989 %, contre 3,009 % précédemment.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer