Wall Street proche de l'équilibre, Toronto recule

L'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé... (REUTERS)

Agrandir

L'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 19,93 points à 20 914,62 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 0,24 point à 5901 points.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a fini proche de l'équilibre vendredi à l'issue d'une séance pendant laquelle les investisseurs se sont maintenus en retrait: le Dow Jones a perdu 0,10% et le Nasdaq est resté presque stable.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones  a cédé 19,93 points à 20 914,62 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 0,24 point à 5901,00 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 3,13 points, soit 0,13%, à 2378,25 points.

«C'était une séance tranquille (...) les investisseurs se remettant à se demander ce qui pourrait faire dérailler la Bourse», a reconnu Sam Stovall, de CFRA.

Les principaux indices sont passés tour à tour dans le rouge et le vert, l'instabilité étant accentuée par une séance trimestrielle des «quatre sorcières» avec l'expiration simultanée de plusieurs catégories d'options et de contrats à terme.

Si Wall Street n'a guère fait de progrès depuis le début mars, elle reste proche de niveaux sans précédent à l'issue d'une semaine dominée par la décision de la Réserve fédérale (Fed) de relever ses taux, une annonce a priori bien accueillie.

«La Fed a fait, à peu de choses près, ce à quoi on s'attendait et a même pris un ton légèrement plus accommodant que prévu», ne laissant pas entrevoir un resserrement monétaire trop rapide cette année, a résumé M. Stovall.

Vendredi, c'étaient encore les commentaires de cette décision qui dominaient les propos d'analystes, éclipsant les quelques indicateurs du jour aux États-Unis, d'ailleurs assez encourageants: si la production industrielle a stagné en février, un indice a fait état d'une hausse du moral des ménages en mars.

La Bourse a observé «une consolidation avant le week-end et il n'y a vraiment pas grand-chose à en dire», a conclu Karl Haeling, de LBBW.

Parmi les valeurs, Adobe Systems a avancé de 3,8%  après avoir annoncé de nettes progressions de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices au dernier trimestre.

L'avionneur Boeing a pris 1,07%  après l'annonce de la signature d'un contrat à près de 3,5 milliards de dollars avec l'armée américaine pour la vente d'hélicoptères Apache, le groupe précisant que l'opération impliquait également «un client extérieur aux États-Unis».

À Toronto, les sociétés aurifères et les grandes entreprises de services financiers ont tiré l'indice de référence vers le bas vendredi.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a échappé 71,92 points pour terminer la séance à 15 490,49 points. Le secteur de la santé a affiché le recul le plus marqué du TSX, mais il était suivi de ceux des matériaux, de la finance et de l'énergie.

De son côté, le dollar canadien s'est apprécié de 0,06 cent US à 74,98 cents US.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 7 cents US à 49,31 $ US le baril, tandis que le prix du lingot d'or a avancé de 3,10 $ US à 1230,20 $ US l'once. Le cours du cuivre a pris 1 cent US à 2,69 $ US la livre.

- Avec La Presse canadienne




publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer