Séance hésitante avant les résultats d'entreprises

«On dirait que les investisseurs prennent un peu... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

«On dirait que les investisseurs prennent un peu de distance par rapport à leurs prises de risque», a expliqué Jack Ablin de BMO Private Bank, estimant que cet état d'esprit était encouragé par «l'absence de nouvelle économique poussant le marché dans un sens ou dans l'autre».

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Wall Street a terminé sans tendance mardi, à l'issue d'une séance particulièrement hésitante et sans élan en l'absence de nouvelles économiques fraîches: le Dow Jones a perdu 0,16% alors que le Nasdaq a avancé de 0,36%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a perdu 31,85 points à 19 855,53 points tandis que le Nasdaq à dominante technologique a progressé de 20 points à 5551,82 points, battant un nouveau record. L'indice élargi S&P 500 est resté parfaitement stable à 2268,90 points.

«On dirait que les investisseurs prennent un peu de distance par rapport à leurs prises de risque», a expliqué Jack Ablin de BMO Private Bank, estimant que cet état d'esprit était encouragé par «l'absence de nouvelle économique poussant le marché dans un sens ou dans l'autre».

Seul indicateur notable ce mardi, le moral des entrepreneurs a bondi en décembre, au plus haut en douze ans, selon les données de la Fédération nationale des entreprises indépendantes (NFIB).

Dans ce contexte général d'attentisme, le Nasdaq a, comme la veille, paru effectuer une sorte de rattrapage, tirant mieux son épingle du jeu que les autres indices alors qu'il avait été à la traîne de la hausse postélectorale.

«Le thème dominant depuis le début de l'année c'est qu'en décembre le marché a intégré la possibilité de ce qui pourrait se passer avec une présidence Trump et maintenant, en janvier, les opérateurs se mettent sur la touche et attendent de voir ce qu'il peut vraiment faire passer au Congrès», a expliqué Chris Low de FTN Financial.

À ce sujet, les investisseurs se montreront attentifs mercredi aux propos tenus par le futur président américain sur les domaines économiques lors de sa première conférence de presse depuis l'élection.

Les opérateurs de marché semblent également impatients de voir quelle sera la tonalité imprimée par la publication des résultats de plusieurs grandes banques vendredi, ce qui donnera le top de départ de la saison des résultats.

Mardi, le marché n'a pas trop pâti du deuxième jour consécutif de nette baisse des cours du pétrole.

«Le secteur de l'énergie baisse, mais pas trop (...), pour une fois on dirait que le coup d'arrêt des prix du pétrole est positif pour le marché des actions, c'est inhabituel», a commenté Chris Low.

Parmi les valeurs, General Motors (GM), qui anticipe de solides ventes annuelles, a relevé ses prévisions 2017 et annoncé un nouveau plan d'économies d'un milliard de dollars. Le titre du premier constructeur automobile américain a pris 3,72%.

Le géant des supermarchés Wal-Mart a reculé de 0,70% après des informations du Wall Street Journal indiquant qu'il préparerait une nouvelle salve de réductions d'effectifs.

Le groupe internet américain Yahoo! a confirmé lundi que sa patronne Marissa Mayer ne resterait pas au conseil d'administration de la société d'investissement qu'il va devenir après la vente de son coeur de métier à l'opérateur de télécoms Verizon et a avancé de 2,32% à 42,30 dollars.

La Bourse de Toronto a dégagé un gain,  alors que Valeant Pharmaceuticals et Gildan dévoilaient d'importantes ententes.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a pris 37,33 points pour clôturer à 15 426,28 points, soutenu par les hausses des secteurs des matériaux et de la santé.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,01 cent US à 75,60 cents US.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a glissé de 1,14 $ US à 50,82 $ US le baril, tandis que le prix du lingot d'or a avancé de 60 cents US à 1185,50 $ US l'once. Le cours du cuivre a gagné 7 cents US à 2,61 $ US la livre.

- Avec La Presse canadienne

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer