Année record à la Bourse de Montréal

Le coeur financier de Montréal avec, au premier... (Photo David Boily, Archives La Presse)

Agrandir

Le coeur financier de Montréal avec, au premier plan, la Tour de la Bourse.

Photo David Boily, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Bourse de Montréal (MX) a connu une autre année record pour le niveau d'activités dans son marché des produits dérivés, dont se servent les investisseurs professionnels pour la gestion de risque et de volatilité dans leurs portefeuilles boursiers.

Cette filiale montréalaise du groupe boursier TMX, qui gère aussi les bourses de Toronto et TMX-Croissance, rapporte un volume de 91,9 millions de contrats négociés durant l'année 2016, en hausse considérable de 19,8% par rapport à l'année précédente.

Parmi les produits dérivés les plus négociés en 2016, on note les contrats à terme sur les acceptations bancaires (BAX) et sur l'indice boursier des grandes capitalisations S&P/TSX 60, dont les volumes respectifs ont inscrit des records mensuels ou quotidiens en fin d'année.

Aussi, les transactions d'options sur les fonds négociés en Bourse (FNB), des produits dérivés encore récents chez MX, ont connu une forte croissance en 2016, frôlant désormais les 1,7 million de contrats par mois.

Rappelons que la Bourse de Montréal a changé de président en 2016; Luc Fortin a succédé à Alain Miquelon, qui était en poste depuis sept ans.

Aussi, elle se prépare à déménager dans un an de son immeuble éponyme au Square Victoria, dans le Vieux-Montréal, vers la nouvelle tour Deloitte érigée près du Centre Bell et de la gare Windsor.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer