Wall Street en repli, Toronto grimpe avec les minières

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones... (photo REUTERS)

Agrandir

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 42,87 points à 19 889,29 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 10,93 points à 5487,94 points, un niveau jamais vu à la clôture. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 1,75 point, soit 0,08 %, à 2269,00 points.

photo REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a fini sans tendance jeudi, ralentie par des inquiétudes sur la distribution, en restant prudente à la veille de chiffres mensuels sur l'emploi américain: le Dow Jones a perdu 0,21% mais le Nasdaq a pris 0,20% et battu un record.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a cédé 42,87 points à 19 899,29 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 10,93 points à 5487,94 points, un niveau jamais vu à la clôture. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 1,75 point, soit 0,08%, à 2269,00 points.

«La séance a été négative, mais c'est resté limité: on ne baisse pas tant que ça», a résumé Peter Cardillo. «Bien sûr, on attend les chiffres de demain sur l'emploi.»

Attendus vendredi avant l'ouverture, les chiffres mensuels du gouvernement américain sur l'emploi sont toujours très suivis, ce qui a accentué la prudence des investisseurs même s'ils ont déjà eu des avant-goûts du sujet jeudi.

D'un côté, les chiffres hebdomadaires sur le chômage se sont révélé meilleurs que prévu, avec une chute des inscriptions à leur niveau le plus bas depuis près de 43 ans, mais, de l'autre, le groupe ADP a fait état d'estimations inférieures aux attentes sur le nombre d'embauches dans le privé le mois dernier.

Dans l'ensemble, «les indicateurs économiques étaient bons, à part le rapport d'ADP (...) qui n'était même pas si mauvais», a estimé M. Cardillo.

Autre statistique encourageante, l'activité dans les services aux États-Unis a progressé en décembre au même rythme qu'au mois précédent, dépassant les attentes des analystes, selon un indice établi par l'association professionnelle ISM.

Plutôt qu'à ces chiffres, «les investisseurs réagissent peut-être à des annonces (...) qui ont été franchement décevantes dans le secteur de la distribution», a avancé Jack Ablin, de BMO Private Bank.

Deux chaînes de grands magasins, Macy's et Kohl's, ont vu leurs titres plonger après l'annonce d'un recul marqué de leurs ventes pendant la période des fêtes, déprimant un secteur déjà à la traîne l'an dernier en Bourse.

Macy's, qui a fait part d'une nette baisse de ses ventes à périmètre comparable en novembre/décembre et simultanément annoncé jusqu'à la suppression de 10 000 emplois aux États-Unis, a chuté de 13,9%.

Kohl's, qui a annoncé une baisse semblable de ses ventes sur la même période et abaissé en conséquence ses prévisions annuelles de bénéfice, s'est effondré de 19%.

«L'économie continue dans l'ensemble à bien aller, mais les grands magasins perdent des parts de marché au profit du commerce en ligne, ce qui pourrait aboutir à supprimer des emplois», a expliqué M. Ablin.

Autre grande chaîne de magasins, Sears, a en revanche, gagné 0,29% après avoir vendu pour 900 millions US la marque d'outils Craftsman à Stanley Black & Decker, spécialiste du bricolage et du jardinage, qui a avancé de 1,61%.

Le dollar canadien a poursuivi son ascension jeudi et cumule maintenant un gain de plus d'un cent US face au billet vert américain depuis la fin de 2016.

Le huard s'est apprécié de 0,38 cent US à 75,52 cents US, après avoir gagné la veille 0,70 cent US.

Entre-temps, l'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a pris jeudi 69,83 points pour clôturer à 15 586,58 points. Ce troisième gain quotidien consécutif de l'indice phare était soutenu par les actions minières (+4,7%).

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a avancé de 50 cents US à 53,76 $ US le baril, tandis que le prix du lingot d'or a gagné 16 $ US à 1181,30 $ US l'once. Le cours du cuivre a laissé 2 cents US à 2,54 $ US la livre.

Partager

publicité

publicité

publicité

Blogues >

Blogues >

Le blogue immobilier

Le blogue immobilier

Merci, bonsoir

publicité

image title
Fermer