Honeywell hausse ses profits

Sur le même thème

Agence France-Presse
New York

Le fabricant américain d'automatismes et d'équipements aéronautiques Honeywell a augmenté son bénéfice net de 42% en 2012, où il a amélioré ses marges malgré l'environnement économique difficile, et a maintenu jeudi ses prévisions «prudentes» pour 2013.

Selon des résultats publiés jeudi, et globalement conformes aux attentes du marché, le bénéfice net a atteint 2,9 milliards de dollars l'année dernière, dont 251 millions sur le seul quatrième trimestre (contre une perte de 310 millions un an plus tôt).

Le bénéfice ajusté par action est ressorti à 4,48 dollars sur l'année, exactement la prévision moyenne des analystes, et à 1,10 dollar sur le trimestre (1 cent de plus).

Le chiffre d'affaires pour sa part a augmenté de 3% sur l'ensemble de l'année, à 37,67 milliards de dollars, et de 1% au dernier trimestre, à 9,58 milliards. Le marché tablait sur à peine moins, respectivement 37,60 et 9,51 milliards.

Le directeur général du groupe, Dave Cote, s'est félicité lors d'une conférence avec des analystes d'un quatrième trimestre «excellent malgré un environnement macroéconomique toujours difficile».

Le portefeuille «équilibré» d'activités du groupe et son «expansion dans des régions à croissance élevée» ont compensé «la faiblesse de l'Europe et des vents contraires en termes de taux de change», a-t-il souligné.

Honeywell dit avoir terminé l'année avec un carnet de commandes «record», de 15,8 milliards de dollars.

Il a confirmé son objectif d'atteindre cette année un bénéfice par action compris entre 4,75 et 4,95 dollars, pour un chiffre d'affaires de 39 à 39,5 milliards.

Pour le premier trimestre, il table sur un bénéfice entre 1,10 et 1,15 dollar, en ligne avec la prévision du marché (1,13 dollar) malgré des ventes plus faibles, de 9,3 à 9,5 milliards (quand les analystes espèrent 9,52 milliards), une prévision jugée «solide» par les analystes de la banque Citi.

«Pour l'instant, nous sommes prudemment optimistes», a souligné M. Cote, disant «difficile de dire dans quelle direction va l'économie», car «les grandes démocraties dans le monde sont toujours aux prises avec leur dette».

Dans le détail l'an dernier, la division aéronautique a augmenté son chiffre d'affaires de 5% l'an dernier, à 12 milliards de dollars, et son bénéfice d'exploitation de 13% à 2,3 milliards.

L'autre grande branche d'activité, les systèmes d'automatisme et de défense, a augmenté son chiffre d'affaires de 2% à 15,9 milliards et son bénéfice de 7% à 2,2 milliards.

La division de transports en revanche accuse un recul tant du bénéfice (-11% à 432 millions) que du chiffre d'affaires (-8% à 3,6 milliards).

L'action Honeywell cédait 0,10% à 68,18 dollars vers 11h45.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Halliburton en deçà des attentes

    Bourse

    Halliburton en deçà des attentes

    Le groupe américain de services pétroliers Halliburton (HAL) a fait moins bien qu'attendu en 2012 avec un bénéfice net en deçà des... »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer