Lenovo évoque la possibilité d'acheter RIM

Agence France-Presse
Montréal

L'action de Research in Motion (T.RIM) décollait jeudi aux Bourses de New York et de Toronto, portée par les déclarations d'un haut responsable du géant chinois Lenovo qui a évoqué une entente avec le fabricant canadien du BlackBerry.

Research in Motion doit dévoiler mercredi sa nouvelle gamme de téléphones et son nouveau système d'exploitation, BlackBerry 10, avec près de trois ans de retard, et depuis le début de l'année une grande nervosité entoure son action qui a gagné plus de 50% en moins d'un mois, retrouvant les niveaux de novembre 2011.

Dans ce contexte, les propos de Wong Wai Ming, directeur financier du 2e producteur mondial d'ordinateurs, ont accru la volatilité ambiante.

«Nous explorons toutes les possibilités (d'entente), avec RIM et beaucoup d'autres» acteurs du secteur, a déclaré le patron de Lenovo lors d'une interview à l'agence Bloomberg en marge du Forum économique mondial de Davos.

«Nous n'hésiterons pas si une bonne opportunité se présente».

Cette déclaration a propulsé le titre de RIM au-delà de 18$, avant qu'il ne se stabilise.

Depuis que Research in Motion connaît des difficultés, les marchés bruissent de rumeurs sur une éventuelle reprise du groupe par un autre géant du secteur ou par une cession de certains de ses actifs.

RIM a toutefois toujours tout nié et jeudi aucun porte-parole n'était disponible pour commenter les propos du directeur financier de Lenovo.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

  • Le BlackBerry de la dernière chance

    Technologie

    Le BlackBerry de la dernière chance

    La chute de RIM a été brutale, si bien que sa survie dépend maintenant du BlackBerry 10, qui sera lancé la semaine prochaine. Portrait d'un leader... »

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer