Wall Street finit à un nouveau sommet en 5 ans

Wall Street a fini mardi à un nouveau plus haut en cinq ans, portée notamment... (PHOTO BRENDAN McDERMID, REUTERS)

Agrandir

PHOTO BRENDAN McDERMID, REUTERS

Agence France-Presse
New York

Wall Street a fini mardi à un nouveau plus haut en cinq ans, portée notamment par la bonne performance du secteur des transports dans un climat qui restait toutefois prudent avant une nouvelle salve de résultats: le Dow Jones a pris 0,46 % et le Nasdaq 0,27 %.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 62,51 points à 13 712,21 points, un nouveau record depuis le 10 décembre 2007, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 8,47 points à 3143,18 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'est adjugé 0,44 % (+6,58 points), à 1492,56 points, un nouveau plus haut depuis le 26 décembre 2007.

À l'issue d'une séance sans grand éclat, pénalisée en début de journée par un indicateur immobilier décevant, la place new-yorkaise est parvenue à se hisser dans le vert et à dépasser son précédent record en cinq ans atteint vendredi.

Pour Michael James, de Wedbush Securities, le secteur des transports a été «l'un des grands moteurs» de la remontée des indices en cours de séance, du fait notamment des bons résultats de la compagnie aérienne Delta Airlines, qui a dégagé un bénéfice net en forte hausse en 2012.

Le titre Delta s'est apprécié de 2,94 % à 14,01 dollars.

Mais le courtier a aussi détecté «une certaine nervosité sur le marché, en particulier dans le domaine des technologies avant une semaine très chargée en résultats» de grandes sociétés.

En effet, outre Google (qui a fini la séance en repli de 0,23 % à 702,87 dollars) et IBM (+0,83 % à 196,08 dollars) qui publiaient leurs résultats après la clôture mardi, les opérateurs attendaient notamment de connaître les performances d'Apple (+0,95 % à 504,77 dollars) mercredi et de Microsoft (-0,29 % à 27,17 dollars) jeudi.

D'autre part, «il semble que le marché se prépare (...) à une légère correction après son avancée» des derniers jours, a estimé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Dans l'immobilier, les nouvelles étaient mitigées alors les ventes de logements anciens ont reculé plus que prévu en décembre.

Et, au lendemain de l'investiture du président américain Barack Obama pour son second mandat, les courtiers restaient vigilants en attendant d'en savoir plus sur les négociations à Washington au sujet du relèvement du plafond de la dette américaine, sans lequel le pays risque un défaut de paiement.

Les sociétés ayant ouvert le bal mardi n'ont pas réussi à les rassurer tout à fait, selon les experts de Charles Schwab, qui ont cité notamment les publications «en demi-teinte» de l'opérateur téléphonique Verizon (+0,94 % à 42,94 dollars) et du groupe pharmaceutique Johnson and Johnson (-0,74 % à 72,69 dollars).

Dans l'aéronautique, la performance de Delta a bénéficié au reste du secteur, US Airways montant de 2,84 % à 14,85 dollars, United Continental de 1,65 % à 25,20 dollars, JetBlue Airways de 3,43 % à 6,33 dollars et SkyWest de 1,76 % à 13,85 dollars.

Le secteur des métaux a également emmené la place financière en hausse, Wall Street saluant les bénéfices et chiffres d'affaires meilleurs que prévu au quatrième trimestre de Freeport McMoran Copper & Gold (+4,61 % à 35,19 dollars).

Plombée par les problèmes à répétition rencontrés par son Dreamliner 787, dont les livraisons ont été suspendues vendredi, le constructeur aéronautique Boeing a reculé de 1,17 % à 74,16 dollars.

Le groupe de chimie DuPont, qui a fait mieux qu'attendu en 2012 et s'est montré optimiste pour 2013, s'est apprécié de 1,77 % à 47,82 dollars.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,835 % contre 1,843 % vendredi soir et celui à 30 ans à 3,022 % contre 3,031 %. Les marchés financiers étaient restés fermés lundi aux États-Unis en honneur de Martin Luther King.

 

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer