Morgan Stanley fait mieux que prévu

Associated Press
New York

Morgan Stanley (MS) a annoncé vendredi une perte sur l'ensemble de 2012, notamment à cause d'un chiffre d'affaires en baisse et décevant, mais le quatrième trimestre est bénéficiaire et meilleur que prévu, ce qui dopait l'action vendredi.

La perte ajustée part du groupe pour 2012 ressort à 19 millions de dollars soit 3 cents par action alors que les analystes tablaient sur 4 cents en moyenne.

En 2011, la banque avait dégagé 4,1 milliards de dollars de bénéfices, rappelle-t-elle dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires 2012 a reculé de 19% à 26,1 milliards de dollars l'an dernier, en deçà des 27 milliards attendus par les analystes.

Au quatrième trimestre, la banque a dégagé un bénéfice net de 507 millions de dollars contre une perte de 250 millions un an plus tôt.

Cela représente un bénéfice ajusté de 28 cents par action alors que les analystes tablaient en moyenne sur 27 cents seulement.

Les recettes du groupe ont atteint 7,0 milliards de dollars au quatrième trimestre, très légèrement en dessous des attentes de Wall Street (7,02 milliards de dollars).

Ce chiffre d'affaires comprend une charge comptable de 511 millions de dollars correspondant à une réévaluation de la dette du groupe à la valeur du marché (DVA), comparé à un gain exceptionnel de 216 millions de dollars de DVA un an plus tôt.

En excluant ces ajustements, le chiffre d'affaires du quatrième trimestre aurait largement dépassé les attentes.

La division de courtage institutionnel de titres financiers a dégagé des bénéfices de 353 millions de dollars au quatrième trimestre contre une perte de même valeur un an plus tôt.

Dans cette activité, les recettes de courtage ont bondi de 149% à 1,5 milliard au 4T mais elles ont reculé de 7,0 milliards de dollars sur l'exercice.

Les bénéfices en gestion de fortune ont doublé à 277 millions de dollars sur le trimestre comparé à la même période un an plus tôt.

En revanche la division de gestion d'actifs a passé une perte de 57 millions de dollars contre un bénéfice de 6 millions un an plus tôt.

«Après une année de défis importants, Morgan Stanley a atteint un point pivot. (...) Notre entreprise est maintenant bien placée pour atteindre les rendements dont elle est capable», a commenté le pdg James Gorman, cité dans le communiqué.

Les dépenses de rémunération ont reculé de 5% sur un an à 3,6 milliards de dollars alors que l'effectif a baissé de 3945 personnes sur un an pour atteindre 57 601 personnes fin 2012.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer