La revanche des détestables

L'édifice de la Bourse de New York.... (PHOTO CARLO ALLEGRI, REUTERS)

Agrandir

PHOTO CARLO ALLEGRI, REUTERS

L'édifice de la Bourse de New York.

Les vendeurs à découvert ont mordu la poussière avec le rebond des Bourses américaines à la fin de l'année dernière alors que les titres les plus détestés ont connu une reprise encore plus puissante.

Selon l'agence financière Bloomberg, les 20 titres du Standard & Poor's 500 avec le plus fort ratio de ventes à découvert ont progressé en moyenne de 5,1% en décembre, comparativement à 0,7% pour tout le groupe.

> La suite sur le blogue des marchés

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer