Les bourses nord-américaines terminent en baisse

Un courtier sur le plancher de la Bourse... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AP

Un courtier sur le plancher de la Bourse de New York.

La Presse Canadienne
Toronto

Les bourses nord-américaines ont clôturé en baisse, jeudi, en raison des doutes quant à la volonté de la Réserve fédérale américaine de maintenir en place des mesures pour soutenir la fragile reprise économique.

L'indice S&P/TSX de la Bourse de Toronto a reculé de 70,33 points, à 12 470,44, en raison notamment de la chute de près de trois pour cent des titres du secteur aurifère. La Bourse de croissance TSXV a perdu 13,67 points, à 1226,17.

Le dollar canadien a perdu 0,29 cent par rapport au billet vert américain, ce qui lui confère une valeur de 101,21 cents US.

À la Bourse de New York, l'indice Dow Jones des principales valeurs industrielles a subi un recul de 21,19 points, à 13 391,36. L'indice de la Bourse électronique Nasdaq a perdu 11,69 points, à 3100,57, pendant que le S&P 500 glissait de 3,05 points, à 1459,37.

Les investisseurs sur les marchés boursiers n'ont pas été rassurés par la publication du procès-verbal de la dernière réunion des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine concernant la politique monétaire. Même si ceux-ci ont largement exprimé leur appui à la politique de rachat d'obligations pour soutenir l'économie des États-Unis, ils sont plus divisés quant à la durée d'une telle politique.

Certains des 12 gouverneurs qui disposent d'un droit de vote ont exprimé l'avis que cette politique devait être maintenue pendant toute l'année 2013, alors que d'autres croient plutôt que ces rachats d'obligations doivent être réduits ou même interrompus avant la fin de l'année.

Ces gouverneurs craignent que le maintien de cette politique ne déstabilise l'économie.

«À la lecture du procès-verbal, on peut prédire que (la politique de rachat d'obligations) ne durera pas jusqu'en 2014, et elle pourrait ne pas survivre jusqu'à la fin de l'année en cours», a dit Michael Gregory, économiste principal chez Marchés des capitaux BMO.

Les indices boursiers nord-américains avaient peu fluctué, jeudi, jusqu'à la publication du procès verbal de la Réserve fédérale. La veille, les Bourses avaient enregistré de très forts gains, en raison du soulagement des investisseurs à la suite d'un vote favorable du Congrès américain qui permettait d'éviter d'importantes hausses des impôts et des coupes dans les dépenses du gouvernement.

Cet accord de dernière minute entre démocrates et républicains n'a toutefois pas permis de régler d'importantes difficultés qui se profilent quant à la politique budgétaire américaine.

Dans ce contexte, le cours de l'once d'or a perdu 14,20 $ US, jeudi, pour clôturer à 1674,60 $ US sur le marché new-yorkais. Les titres du secteur aurifère à la Bourse de Toronto ont ainsi reculé de 3,5 pour cent. Le cours de l'action de Goldcorp (T.G) a terminé la séance en baisse de 1,73 $, à 35,22 $, pendant que Iamgold (T.IMG) perdait 63 cents, à 11 $.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer