Le TSX reste stable malgré le dossier du précipice fiscal

Alors que la fin de l'année approche et, avec elle, l'échéance pour le... (Photo Norm Betts, Bloomberg)

Agrandir

Photo Norm Betts, Bloomberg

David Friend
La Presse Canadienne
Toronto

Alors que la fin de l'année approche et, avec elle, l'échéance pour le «précipice fiscal», les opérateurs des marchés boursiers ont montré vendredi leur mécontentement par rapport au manque de progrès des négociations budgétaires à Washington.

L'indice composé S&P/TSX a moins souffert que ses confrères américains, cédant un maigre 3,01 points pour clôturer à 12 385,70 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a rendu 2,79 points à 1177,71 points.

Mais la chute a été beaucoup plus marquée sur Wall Street, où les actions ont commencé à retraiter lorsque les républicains de la Chambre des représentants ont annulé un vote sur un projet de loi présenté par leur leader John Boehner, ce qui laisse les négociations budgétaires au point mort à peine 10 jours avant l'entrée en vigueur automatique d'importantes hausses d'impôts et réductions de dépenses.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 120,88 points à 13 190,84 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a cédé 29,38 points à 3021,01 points et que l'indice élargi S&P 500 a abandonné 13,54 points à 1430,15 points.

Les courtiers sont de plus en plus inquiets de voir achopper les négociations avant la date limite. En l'absence d'un plan budgétaire alternatif, rien n'empêcherait les États-Unis de plonger dans le précipice fiscal, ce qui risque de déclencher une récession au sud de la frontière.

Entre-temps, le dollar canadien s'est déprécié vendredi de 0,63 cent US à 100,66 cents US, après que Statistique Canada eut révélé que l'inflation avait été en novembre à son plus faible niveau en trois ans, tandis que le produit intérieur brut a progressé de 0,1 pour cent en octobre.

À Toronto, le secteur de l'énergie a avancé de 0,07 pour cent, même si le cours du pétrole brut a glissé de 1,47 $ US à 88,66 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Le prix du cuivre a grimpé de 3,1 cents US à 3,57 $ US la livre à New York, tandis que le cours du lingot d'or s'est emparé de 14,20 $ US à 1660,10 $ US l'once.

Les titres du secteur des télécommunications ont empoché les plus importants gains, notamment grâce à l'action de Telus (T.T), qui a avancé de 60 cents à 65,52 $.

Cogeco Câble (T.CCA) a annoncé vendredi l'acquisition d'un fournisseur de services Internet de Vancouver, Peer 1 Network (T.PIX), pour environ 635 millions $. Son action a chuté de 2,19 $, soit 5,4 pour cent, à 38,78 $.

Les actions du groupe des technologies de l'information ont cédé 2,1 pour cent, le titre de Research In Motion (T.RIM) ayant plongé de 22 pour cent. Même si les résultats dévoilés jeudi soir par le fabricant des téléphones intelligents BlackBerry étaient supérieurs à ceux attendus par les analystes, RIM a divulgué des détails préliminaires au sujet d'un nouveau plan pour ses frais de service qui, de l'avis des experts, pourrait affecter négativement ses revenus futurs.

L'action de RIM a cédé 3,09 $ à 10,86 $.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer